NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
Frères de sang
 
MONTRÉAL | 28 juillet 2011
Frères de sang
Jeunes, ils jouaient souvent ensemble. Adultes, ils jouent encore ensemble.

Depuis la naissance des Canadiens, 12 duos de frères ont évolué avec l’équipe. Le premier duo a été celui de Georges et de Pierre Vézina, en 1911-1912. Alors que Georges a été devant les buts durant 14 saisons complètes, Pierre a joué seulement un match à Montréal. C’est ce qui arrive dans plusieurs cas, mais il y a eu quelques exceptions au cours des derniers 100 ans.

Les années 1920 ont été extrêmement prolifiques en matière de retrouvailles familiales sur les patinoires de Montréal.  En 1924-1925, sur treize joueurs, on a retrouvé dans la formation des Canadiens deux paires de frères, durant un seul match, soit Odie et Sprague Cleghorn, ainsi qu’Aurèle et Robert Joliat. Ce dernier n’a participé qu’à une seule joute, alors que le duo Cleghorn a été dans la formation durant quatre saisons. En 1921-1922, Odie et Sprague se retrouvent premier et deuxième au classement de l’équipe. À cela, il faut ajouter Sylvio Mantha, que son frangin Georges allait venir rejoindre en 1928-1929 qui forment une paire de défenseurs dès la saison 1929-1930.

Il a fallu attendre un autre 10 ans avant de voir un autre duumvirat fraternel dans les rangs des Canadiens. Après une saison avec les Bruins de Boston, Terry Reardon vient rejoindre son frère Ken dans l’organisation de Montréal en 1941-1942. Après un séjour de 46 matchs répartis sur deux saisons, Terry retourne chez les Bruins, alors que Ken s’engage dans l’armée et se rend au front. Après la guerre, il poursuit sa carrière avec les Canadiens et gagne une coupe Stanley à son retour, en 1945-1946.

Des légendes

Plus tard, dans les années 1950, Maurice et Henri Richard vont devenir la plus importante paire d’une même famille dans l’histoire des Canadiens. Ensemble, ils totalisent 19 coupes Stanley, toutes avec les Canadiens, et cumulent 2547 matchs dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, séries éliminatoires incluses. Ceux-ci ont été des éléments marquants de l’histoire des Canadiens, leurs chandails respectifs flottant tous les deux au plafond du Centre Bell.

Le «petit M» et le «grand M»

Les années 1970 ont été l’apanage des frères Mahovlich. Frank et Peter ont vu leurs noms inscrits ensemble deux fois sur la coupe Stanley, en 1970-1971 et en 1972-1973. En saison régulière, en 1973, Frank s’est retrouvé au second rang des pointeurs, avec 93 points et son frère au quatrième rang, cumulant 59 points. Au moment de la conquête à la fin de la saison, ils ont cumulé ensemble 36 points en 17 matchs.

Les duos de frères qui ont suivi les Mahovlich ont été très éphémères. En effet, Larry Robinson a joué qu’un seul match en compagnie de son frère Moe, en 1979-1980. La situation a été la même en 1988-1989, alors que Jocelyn Lemieux est venu rejoindre son frère Claude, l’espace d’un seul match. Il s’est toutefois repris la saison suivante, alors que les deux frères ont été réunis pour un peu plus d’une trentaine de matchs. Jocelyn a été échangé en cours d’année aux Blackhawks de Chicago. De son côté, Claude a terminé la saison à Montréal, pour finalement être échangé aux Devils du New Jersey.

Le cas de Stéphan et de Patrick Lebeau durant la saison 1990-1991 est similaire, alors que Patrick Lebeau n’a joué que deux matchs, évoluant pour une grande partie de la saison avec les Canadiens de Fredericton. Malgré son nombre de parties jouées limité, il a amassé un but et une passe lors de son passage.

Le dernier duo en date n’a pas été aussi éphémère. Les frères Kostityn, ont été réunis en 2007-2008. Ils ont joué la majorité de la saison, à Montréal, bien que Sergei ait fait un petit séjour avec les Bulldogs d’Hamilton. En 52 matchs à Montréal, il a réussi à cumuler un total de 27 points. De son côté, Andrei, qui en était à sa première saison complète a amassé 53 points, ce qui l’a placé au sixième rang des marqueurs de l’équipe. En 2009-2010, ils ont été de nouveau réunis, avant que Sergei ne soit échangé aux Prédateurs de Nashville, le 29 juin 2010.

VOIR AUSSI EN VIDÉO
Famille célèbre: Bure
Famille célèbre: Lundqvist
Famille célèbre: Niedermayer
Famille célèbre: Sedin
Famille célèbre: Miller
Famille célèbre: Staal