NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Articles

PRÉCURSEUR MALGRÉ LUI
Précurseur malgré lui
 

LE PREMIER CHOIX DU PREMIER REPÊCHAGE, GARRY MONAHAN

MONTRÉAL | 20 juin 2012
Précurseur malgré lui
Le tout premier choix de l’histoire du repêchage de la LNH, qui a eu lieu à l’hôtel Reine-Elizabeth à Montréal le 5 juin 1963 se nomme Garry Monahan. Les Canadiens et Sam Pollock avaient alors jeté leur dévolu sur cet attaquant de 15 ans originaire de l’Ontario. Même si Monahan peut se vanter d’être le tout premier choix de l’histoire, il peut s’en vanter seulement aujourd’hui puisqu’à l’époque, le repêchage était une procédure assez obscure.

«Il n’y avait absolument aucune publicité et aucun média autour de cet événement. Personne n’était au courant de ce qui se passait lorsque le téléphone a sonné dans la maison parentale », se souvient Monahan, maintenant âgé de 62 ans, qui a participé à 14 rencontres dans l’uniforme du Tricolore. «Je ne connaissais rien du repêchage avant de recevoir un appel de Sam Pollock qui m’a annoncé que je venais d’être repêché par les Canadiens de Montréal. Même à ce moment, je ne comprenais pas exactement de quoi il voulait parler ».

À l’époque, Monahan fréquentait le Collège St-Michael où il évoluait au sein des Buzzers. Plusieurs jeunes joueurs appartenant aux Maple Leafs de Toronto s’alignaient pour les équipes des différents niveaux de cette école.

« Alors que de nombreux joueurs se trouvaient à St-Michael en raison de leur association avec les Leafs, je m’y trouvais par pur hasard. Mon père et mon frère sont allés là-bas et pour moi c’était tout naturel », confie l'ancien ailier gauche qui mentionne également que le hockey représentait beaucoup plus une passion qu’une occasion de faire carrière.

Aujourd’hui agent immobilier dans la région de Vancouver, celui qui a disputé 748 matchs dans la LNH, principalement avec les Leafs, s’explique mal ce qui a pu attirer l’attention des dépisteurs.

« Lorsque je me suis joint à l’équipe midget à l’âge de 15 ans alors que tous les autres avaient 17 ans, j’ai connu une saison un peu plus difficile », se rappelle Monahan. « J’ai vraiment été le petit garçon le plus surpris du monde. »

Une fois la surprise passée et l’incompréhension dissipées, le jeune Monahan a reçu la visite de Pollock et de Scotty Bowman. Ceux-ci l’ont invité à se joindre aux Petes de Peterborough, alors équipe affiliée aux Canadiens. Le premier choix de l’histoire de la LNH a passé un an à St-Michael dans le but d’obtenir un diplôme d’études secondaires avant de se rendre à Peterborough.

Questionné à savoir s’il ressent une certaine fierté par rapport au fait d’avoir été repêché au tout premier rang de l’histoire du repêchage dans la LNH, le coloré sexagénaire n’a pu s’empêcher de blaguer. «J’irais jusqu’à dire que ce moment a certainement été le sommet de ma carrière» mentionne-t-il, mi-figue mi-raisin.