NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Articles

QUE SONT-ILS DEVENUS? BILL LINDSAY
Que sont-ils devenus? Bill Lindsay
 
MONTRÉAL | 1er novembre 2012
Que sont-ils devenus? Bill Lindsay
Les Canadiens n’ont pu accumuler 100 ans d’histoire sans que plus de 750 joueurs se donnent corps et âme à l’équipe. De Donald Audette à Zarley Zalapski, d’anciens joueurs du Tricolore sont éparpillés aux quatre coins de la planète. Bien que plusieurs ardents partisans puissent se rappeler ce que leurs anciens favoris ont accompli sur la glace, une question demeure : que sont-ils devenus? L’invité d’aujourd'hui : Bill Lindsay.

Où demeures-tu aujourd’hui?
J’habite Fort Lauderdale depuis maintenant quelques années. Après avoir pris ma retraite en 2007 après quelques années passées en Allemagne, je suis revenu en permanence en Floride où j’avais une maison.

Que fais-tu maintenant?
Je viens de compléter ma troisième saison comme analyste aux matchs des Panthers à la télévision à Fox Sports. Avant ça, j’étais analyste à leurs matchs à la radio durant deux ans. Lorsque j’ai pris ma retraite, j’ai suivi pendant quelques étés des cours de journalisme offert par l’Association des joueurs par l’entremise du programme Life after hockey. Si quelqu’un m’avait dit que je ferais partie des médias un jour, je ne crois pas que je vous aurais cru!

Combien de fois par année chausses-tu les patins?
Peut-être une fois par année à l’occasion du match des anciens. J’utilise davantage mes bâtons de golf puisque j’habite en Floride!

As-tu gardé contact avec d’anciens coéquipiers des Canadiens?
Je parle souvent à Théo (José Théodore) puisque qu’il joue pour les Panthers. Je parle aussi à Craig Rivet à l’occasion. Mais je n’ai pas joué longtemps à Montréal, je vois donc mes anciens coéquipiers de temps en temps.

Combien de matchs des Canadiens regardes-tu par saison?
Avec mon emploi, c’est surtout lorsque les Panthers affrontent les Canadiens, ce qui veut dire environ quatre matchs par année.

Quand as-tu assisté pour la dernière fois à un match au Centre Bell?
Au mois de mars lorsque nous étions en ville avec l’équipe. Mais Montréal a été l’un des plus beaux arrêts de ma carrière. Ma femme a vraiment adoré ça ici. Nous tentons de venir passer quelques jours durant l’été à chaque année. Même lorsque je suis ici pour le travail, elle essaye de venir en même temps.

Qui est ton joueur favori de la formation actuelle?
J’ai toujours aimé le style d’Erik Cole, nous le voyions souvent lorsqu’il était en Caroline auparavant. Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui foncent aussi farouchement au filet que lui. Et P.K. Subban, tout ce qu’il fait, pour le meilleur ou pour le pire, est toujours intéressant ! Son charisme me rappelle celui de Tim Tebow, tout le monde veut parler de lui et il est divertissant.
 
Quelle est ta pièce de collection favorite des Canadiens parmi celles que tu possèdes?
J’ai conservé tous mes chandails, bâtons et photos d’équipe des Canadiens, mais Montréal a été l’arrêt où je peux dire que j’ai évolué dans la Mecque du hockey. Dire que j’ai joué pour l’une des plus grandes équipes sportive de tous les temps est très spécial.

Y a-t-il un match en particulier dans ta carrière avec les Canadiens qui t’as le plus marqué?
Je vais toujours me souvenir de notre confrontation face à Boston en première ronde des séries éliminatoires en 2002 où nous étions classés huitième dans l’Est. Je me souviens du cinquième match, ils nous avaient dominé 44-13 dans les lancers au filet mais nous avions tout de même gagné 2 à 1. J’avais marqué le premier but du match et Théo a été incroyable. Cette série contre les Bruins est quelque chose que je vais toujours me rappeler.