NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Articles

QUE SONT-ILS DEVENUS? PETR SVOBODA
Que sont-ils devenus? Petr Svoboda
 
MONTRÉAL | 27 septembre 2012
Que sont-ils devenus? Petr Svoboda
Les Canadiens n’ont pu accumuler 100 ans d’histoire sans que plus de 750 joueurs se donnent corps et âme à l’équipe. De Donald Audette à Zarley Zalapski, d’anciens joueurs du Tricolore sont éparpillés aux quatre coins de la planète. Bien que plusieurs ardents partisans puissent se rappeler ce que leurs anciens favoris ont accompli sur la glace, une question demeure : que sont-ils devenus? L’invité d’aujourd'hui : Petr Svoboda.

Où demeures-tu aujourd’hui ?
Depuis quelques années, je partage mon temps entre Montréal et Prague, en République tchèque. J’ai toujours aimé Montréal, principalement parce que c’est très près de l’Europe. J’ai toujours aimé cette ville depuis que j’étais arrivé ici à l’âge de 18 ans.

Que fais-tu maintenant ?
Je suis agent de joueurs de hockey depuis 2002. C’est quelque chose que je n’avais jamais pensé faire un jour. Lorsque j’ai pris ma retraite comme joueur en 2001, quelques gars m’avaient demandé de les aider avec leurs contrats. J’ai accepté et j’ai immédiatement eu la piqure.

Combien de fois par année chausses-tu les patins ?
Vous savez quoi, je n’ai pas patiné depuis un bon bout de temps. Je crois que la dernière fois remonte à l’année dernière lorsque j’ai joué un match amical avec quelques-uns de mes clients. Je vais définitivement tenter de le faire plus souvent cette année.

As-tu gardé contact avec d’anciens coéquipiers des Canadiens?
Je vois Chris Chelios à l’occasion et je croise certains anciens coéquipiers à l’occasion puisque je travaille dans le hockey. Nous tentons de ne pas parler travail lorsque nous nous voyons.

Suis-tu toujours les Canadiens?
J’ai vu beaucoup de matchs des Canadiens au cours des dernières années puisque certains de mes clients ont joué à Montréal. L’un d’entre eux était Roman Hamrlik qui a joué ici durant cinq saisons.

Quand as-tu assisté pour la dernière fois à un match au Centre Bell?
J’ai été au Centre Bell à quelques reprises au cours de la dernière saison.

Quelle est ta pièce de collection favorite des Canadiens parmi celles que tu possèdes?
Je ne suis pas un grand collectionneur mais j’ai gardé certaines choses au fil des années. Ma bague de la coupe Stanley de 1986 et ma médaille d’or des Jeux olympiques de 1998 sont deux choses à laquelle je suis vraiment attaché.

Où conserves-tu tes bagues de la coupe Stanley?
Je l’ai toujours mais comme plusieurs de mes anciens coéquipiers, je ne la porte pas souvent. Je ne porte pas vraiment de bijoux.

Y a-t-il un match en particulier de ta carrière avec les Canadiens qui t’as le plus marqué ?
J’ai joué ici durant de nombreuses années, il y en a donc plusieurs. Mais naturellement je vais toujours me souvenir de mon premier match dans la LNH alors que j’avais 18 ans. C’était à Buffalo et j’avais obtenu deux aides. Je n’étais pas nerveux, plus excité. Serge Savard m’a beaucoup aidé. Avant que la saison ne s’amorce, il m’a aidé à m’acclimater à la ville, à la LNH et j’ai appris très rapidement.