NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Articles

QUE SONT-ILS DEVENUS? PHIL GOYETTE
Que sont-ils devenus? Phil Goyette
 

DÉCOUVREZ CE QUE PHIL GOYETTE FAIT CES JOURS-CI.

MONTRÉAL | 4 septembre 2009
Que sont-ils devenus? Phil Goyette
Les Canadiens n’ont pu accumuler 100 ans d’histoire sans que plus de 750 joueurs se donnent corps et âme à l’équipe. De Donald Audette à Zarley Zalapski, d’anciens joueurs du Tricolore sont éparpillés aux quatre coins de la planète. Bien que plusieurs ardents partisans puissent se rappeler ce que leurs anciens favoris ont accompli sur la glace, une question demeure : que sont-ils devenus? L’invité d’aujourd'hui : Phil Goyette.

Où demeurez-vous aujourd’hui?

Je demeure à Lachine.

Que faites-vous maintenant?
Je suis aujourd’hui à la retraite. J’en profite principalement l’été pour me garder en forme en jouant au golf. Je dispute environ cinq rondes de golf par semaine. J’essaie de maintenir des résultats acceptables. C’est certain qu’à mon âge, la balle voyage beaucoup moins loin, mais je me situe encore entre 85 et 95. Je joue avec quelqu’un de 92 ans, Elmer Lach et naturellement, je dirais que ses coups de départ sont moins longs qu’ils ne l’étaient avant, mais il réussit quand même à tirer son épingle du jeu.

Qu’avez-vous fait comme travail après votre carrière dans le hockey?
En fait je travaillais aussi quand j’étais dans l’organisation des Canadiens. Ça fait seulement dix ans que j’ai arrêté de travailler. Avant ça, j’ai été courtier en loi pour l’import/export pendant 43 ans. Il fallait travailler ailleurs pendant mes années de hockey. Disons que le salaire n’était pas comparable avec ceux d’aujourd’hui.

Et comment fonctionnait votre relation avec votre employeur à l’époque ?
Ça fonctionnait très bien. C’est sûr que le fait que j’y travaille, c’était bon pour la compagnie. En plus j’ai rapidement fait l’achat de parts et naturellement quand tu as investi dans une entreprise, tu t’impliques un peu plus dans ton travail. Aujourd’hui toutes mes parts sont vendues et l’entreprise appartient maintenant à FedEx.

Est-ce qu’il vous arrive encore de chausser les patins?
Seulement pour me délier les jambes. Certaines saisons, j’y vais plus souvent, sinon j’y vais environ une fois par semaine, question de changer le mal de place l’hiver. Je ne suis pas encore rendu en Floride, je suis encore trop jeune !

Donc, vous comptez aller rester en Floride prochainement ?
Non, pour l’instant je passe une semaine en Floride l’hiver et j’ai déjà hâte de revenir. J’ai des petits-enfants ici et je veux être proche d’eux. Je n’ai pas vraiment vu mes enfants grandir parce que j’étais toujours parti, alors mes petits-enfants eux, je veux les voir le plus souvent possible.

Avez-vous gardé contact avec d’anciens coéquipiers?
Ceux qui restent, on se voit assez régulièrement avec les anciens Canadiens.

Combien de matchs des Canadiens regardez-vous par saison?
J’en regarde quelques-uns par saison. Disons qu’à cause du nombre élevé d’équipes dans la Ligue aujourd’hui, c’est plus difficile de connaître les joueurs. L’intérêt n’y est donc pas toujours. Mais parfois quand je sais qu’il va y avoir de l’émotion, je viens au Centre Bell pour assister aux matchs.

Quelle est votre  pièce de collection favorite des Canadiens parmi celles que vous possédez?
Certainement la réplique de la coupe Stanley et de tous les autres trophées, individuels ou de groupe. Mais la première coupe, c’est certainement le souvenir qui est le plus important pour moi.  Sinon, c’est sûr que le trophée Lady Byng, que j’ai remporté alors que je jouais pour Saint-Louis.

Où gardez-vous vos bagues de la coupe Stanley?
J’ai seulement gagné une bague, pour la coupe de 1960 et je la porte tout le temps au doigt. Aujourd’hui, les gars qui gagnent des bagues ne peuvent pas la porter puisqu’elle est trop grosse ! Dans mon cas, la taille est parfaite !
***
Lire aussi
Que sont-ils devenus? A. Racicot
Que sont-ils devenus? G. Lapointe
Que sont-ils devenus? C. Larose
Que sont-ils devenus? B. Rousseau
Que sont-ils devenus? M. Bonin
Que sont-ils devenus? G. Gingras