NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Articles

QUE SONT-ILS DEVENUS? STEPHAN LEBEAU
Que sont-ils devenus? Stephan Lebeau
 

DÉCOUVREZ CE QUE STEPHAN LEBEAU FAIT CES JOURS-CI.

MONTRÉAL | 3 avril 2009
Que sont-ils devenus? Stephan Lebeau
Les Canadiens n’ont accumulé 100 ans d’histoire sans que plus de 750 joueurs se donnent corps et âme à l’équipe. De Donald Audette à Zarley Zalapski, des anciens joueurs du Tricolore sont éparpillés aux quatre coins de la planète. Bien que plusieurs ardents partisans puissent se rappeler ce que leurs anciens favoris ont accompli sur la glace, une question demeure : que sont-ils devenus? L’invité d’aujourd’hui : Stephan Lebeau.

Où demeures-tu aujourd’hui?

À Sherbrooke, dans les Cantons de l’Est.

Que fais-tu maintenant?
Je fais plusieurs choses. Dans un premier temps, je m’occupe du programme hockey au Bishop College School à Lennoxville. C’est une école secondaire privée anglophone. Mon travail s’étend de la mi-novembre à la mi-février. Nous avons trois équipes de garçons et une équipe de filles. Avec quatre autres entraîneurs, on s’occupe de leur développement, à travers le hockey. Je travaille aussi dans le domaine des communications. Je collabore régulièrement avec Radio-Énergie à Sherbrooke et je fais également de la télévision avec Radio-Canada.

Combien de fois par années chausses-tu les patins?
Comme entraîneur, je dois souvent être sur la patinoire. En tant que joueur c’est autre chose. Depuis que j’ai pris ma retraite, j’ai vraiment beaucoup ralenti et j’ai même arrêté pendant un certain moment. J’ai recommencé cette année à jouer au hockey une fois par semaine ou une fois par deux semaines. Je joue dans une ligue de garage avec des amis.

As-tu gardé contact avec d’anciens coéquipiers?

Je n’ai pas vraiment de contact avec d’anciens coéquipiers sur une base régulière. Par contre, j’en vois à l’occasion quand je dois aller au Centre Bell pour la télévision. Sinon, je côtoie parfois des joueurs qui restent dans ma région comme Jocelyn Thibault ou Yanic Perreault.

Combien de matchs des Canadiens regardes-tu par saison?
Je regarde absolument tous les matchs. Si je ne peux en écouter un, je l’enregistre et je l’écoute plus tard. Étant donné que je dois faire mes commentaires sur les parties, je dois me tenir au courant de tout ce qui se passe dans la Ligue nationale et particulièrement avec les Canadiens. De toute façon, le hockey, c’est encore une passion, j’aime beaucoup l’analyser, le commenter.

Quand as-tu assisté pour la dernière fois à un match au Centre Bell?
Je dois y aller environ une dizaine de fois par année, soit dans les estrades ou sur la galerie de presse.

Qui est ton joueur favori de la formation actuelle?
Je n’ai pas vraiment de joueur préféré, mais il y en a un qui me surprend particulièrement et c’est Maxim Lapierre. C’est sa progression cette saison qui me fait le plus plaisir. S’il faut absolument que je nomme un joueur préféré, ce serait Alex Tanguay. C’est un joueur de finesse et un bon passeur. J’apprécie beaucoup son intelligence sur la glace.

Quelle est ta pièce de collection favorite des Canadiens parmi celles que tu possèdes?
Je possède une collection de bâtons d’étoiles de la LNH. Je dirais que mon bâton préféré, même si ce n’est pas celui d’un joueur des Canadiens, est celui de Wayne Gretzky. En fait, j’en ai plutôt deux. Ça a été mon idole quand j’étais jeune et ces bâtons sont des objets que je suis vraiment content de posséder.

Où gardes-tu ta bague de la coupe Stanley?
Je la garde dans un coffre-fort chez moi. Je la sors parfois lors d’occasions très spéciales. Quand je donne des conférences devant des jeunes ou quand je suis invité comme président d’honneur, je la porte afin de la partager avec les amateurs de hockey.

***
Lire aussi
Que sont-ils devenus? M. Tardif
Que sont-ils devenus? S. Boisvert
Que sont-ils devenus? Y. Racine
Que sont-ils devenus? R. Sévigny
Que sont-ils devenus? S. Penney