NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Articles

QUE SONT-ILS DEVENUS? STEVE SHUTT
Que sont-ils devenus? Steve Shutt
 
MONTRÉAL | 11 octobre 2012
Que sont-ils devenus? Steve Shutt
Les Canadiens n’ont pu accumuler 100 ans d’histoire sans que plus de 750 joueurs se donnent corps et âme à l’équipe. De Donald Audette à Zarley Zalapski, d’anciens joueurs du Tricolore sont éparpillés aux quatre coins de la planète. Bien que plusieurs ardents partisans puissent se rappeler ce que leurs anciens favoris ont accompli sur la glace, une question demeure : que sont-ils devenus? L’invité d’aujourd'hui : Steve Shutt.

Où demeures-tu aujourd’hui ?
Depuis maintenant six ans j’habite la ville de Mobile, dans l’État de l’Alabama.

Que fais-tu maintenant ?
Je travaille depuis 16 ans pour CIMCO Refrigeration. Nous faisons l’installation des systèmes de réfrigération dans les arénas. Nous nous sommes occupés des systèmes de 16 des 18 derniers amphithéâtres de la LNH, incluant le Centre Bell et le Complexe sportif Bell de Brossard. Nous avons également fait l’installation des systèmes dans les installations olympiques pour les sports de glace à Vancouver. J’étais à la recherche d’un nouveau défi après avoir été entraîneur adjoint à Montréal au cours des années 1990. C’était un défi intéressant pour moi parce qu’il me permettait de demeurer impliqué dans le hockey mais dans des capacités complètement différentes.

Combien de fois par année chausses-tu les patins?
Je participe toujours à quelques matchs des anciens chaque année. J’ai participé récemment à un défi des anciens à Saint-Pétersbourg et à Moscou et je serai à Montréal plus tard cette saison pour participer à une rencontre amicale avec les anciens Canadiens.

As-tu gardé contact avec d’anciens coéquipiers des Canadiens?
Je revois plusieurs d’entre eux à chaque année. Je vois souvent Guy Lafleur, Larry Robinson, Rick Green, Yvon Lambert et Réjean Houle. Je revois la majorité des gars au moins une fois par année dans différents événements.

Suis-tu toujours les Canadiens?
En effet oui. J’ai le forfait de la LNH à la maison et je regarde tous leurs matchs.

Qui est ton joueur favori de la formation actuelle?
Ils ont une équipe qui se présente et qui travaille fort à chaque match. Il n’y a pas beaucoup de matchs où ils ne sont pas dans le coup. Ils ne les remportent peut-être pas tous mais ils sont là et c’est bon signe. Avec Carey Price, Max Pacioretty et P.K. Subban, c’est le début d’un excellent noyau. On parle souvent de la confiance de Subban, mais vous savez quoi, si vous voulez être un gagnant à Montréal, vous devez avoir un peu de cette attitude pour le faire.

Quand as-tu assisté pour la dernière fois à un match au Centre Bell?
Je crois que c’était il y a deux ans lors du match du Centenaire. Etre là était très spécial.

Quelle est ta pièce de collection favorite des Canadiens parmi celles que tu possèdes?
Les souvenirs ! J’ai toujours dit que mon meilleur souvenir d’avoir joué avec les Canadiens de Montréal est les joueurs avec lesquels j’ai évolué. Nous étions une vraie équipe. Tout le monde avait un rôle mais personne n’était plus important que les autres.

Où conserves-tu tes bagues de la coupe Stanley?
J’ai gardé toutes mes bagues et mes répliques des coupes Stanley. Elles sont toutes dans ma chambre forte.

Y a-t-il un match en particulier de ta carrière avec les Canadiens qui t’as le plus marqué ?
Naturellement il y en a plusieurs. Le match de la veille du jour de l’an face à l’Armée rouge en 1975 était spécial de même que le septième match face aux Bruins en séries éliminatoires où il y a eu la fameuse pénalité pour trop d’hommes sur la patinoire.