NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Directeurs généraux

TOM P. GORMAN (1940-1946)

Tom P.
Gorman

1940 -
Date de naissance 9 juin 1886
Lieu de naissance Ottawa, ON, CAN
Décédé le 15 mai 1961
Saisons - MTL 6
Saisons - LNH 13
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par l'équipe en prolongation
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
TOTAUX 296 157 102 37 0 351
1940-1941 48 16 26 6 0 38
1941-1942 48 18 27 3 0 39
1942-1943 50 19 19 12 0 50
1943-1944 50 38 5 7 0 83
1944-1945 50 38 8 4 0 80
1945-1946 50 28 17 5 0 61
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
RÉSULTAT Résultat
TOTAUX 35 21 14  
1940-1941 3 1 2 Défaite en quart-de-finale
1941-1942 3 1 2 Défaite en quart-de-finale
1942-1943 5 1 4 Défaite en demi-finale
1943-1944 9 8 1 Coupe Stanley
1944-1945 6 2 4 Défaite en demi-finale
1945-1946 9 8 1 Coupe Stanley

APRÈS S'ÊTRE JOINT AUX CANADIENS EN 1940, GORMAN N’A PAS TARDÉ À METTRE L’ÉQUIPE À SON GOÛT, METTANT SOUS CONTRAT MAURICE « ROCKET » RICHARD.

Dans le monde du hockey, Tom Gorman était synonyme de succès. Lorsqu’il s’est joint aux Canadiens en 1940, le curriculum de Gorman parlait déjà par lui-même.

Avec quatre conquêtes de la coupe à son dossier dont deux avec les Sénateurs d’Ottawa en 1920 et 1923, Gorman est devenu le premier entraîneur – et encore le seul à ce jour - à remporter le précieux trophée deux années consécutives avec deux équipes différentes, soit avec Chicago en 1934 et les Maroons de Montréal en 1935.

Gorman est arrivé avec les Canadiens à l’été 1940, déterminé à redorer le blason d’une équipe qui venait de rater les éliminatoires. Il n’a pas tardé à mettre son plan à exécution alors qu’il a embauché Dick Irvin au poste d’entraîneur-chef. Son prochain geste d’éclat, qui marquera à jamais le visage du club, a été de mettre sous contrat Maurice Richard avant la saison 1942-1943. Les dividendes n’ont pas tardé à arriver alors que les Canadiens ont remporté la coupe Stanley l’année suivante, mettant ainsi fin à une disette de 13 ans.

La dernière année de Gorman en tant que directeur général a été mémorable. L’équipe lui a offert le plus beau cadeau de départ en soulevant la coupe au printemps 1946. Au cours des six saisons qu’il a passées en tant que directeur-gérant, Gorman a mené les Canadiens à deux championnats alors que l’équipe n’a jamais raté les séries éliminatoires.

Il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey à titre posthume en 1963 dans la catégorie Bâtisseurs.

En six saisons avec les Canadiens, Gorman a mené l’équipe à des conquêtes de la coupe Stanley en 1944 et 1946 et a été intronisé au Temple de la renommée à titre posthume en 1963 dans la catégorie Bâtisseurs.