NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Grand moments

23 mars 1944
LES TROIS ÉTOILES DU ROCKET
Le 23 mars 1944, lors du deuxième match de la demi-finale de la coupe Stanley, Maurice Richard prend les choses en mains contre les Maple Leafs de Toronto devant ses partisans au Forum.

Alors que les deux équipes n’ont pu s’inscrire au pointage au premier vingt, le « Rocket » se met à l’œuvre au début de la deuxième période. Il inscrit ses deux premiers buts de la rencontre en 17 secondes ; le premier à 1:48, le deuxième à 2:05. Après la réplique des Torontois  par l’entremise de Reg Hamilton, Richard complète son tour du chapeau à 16:46.

Cependant, la soirée de Richard était loin d’être terminée. Il ajoute un quatrième but dès la première minute de jeu au troisième tiers-temps avant de déjouer Paul Bibeault pour une cinquième et dernière fois à 8:54. Par mesure préventive, l’entraîneur-chef des Canadiens décide de laisser son fougueux attaquant sur le banc pour la balance du match.

La performance de cinq buts du « Rocket » égale ainsi le record de la LNH pour un match en séries établi par Newsy Lalonde avec les Canadiens en mars 1919.  Depuis ce temps, seulement trois autres joueurs ont trouvé le fond du filet aussi souvent lors d’un même match en séries. Les compagnons de trio de Richard, Toe Blake et Elmer Lach, participent activement à l’exploit en amassant respectivement cinq et quatre mentions d’aide au cours du match.

Au terme de ce gain de 5 à 1 qui permet aux Canadiens de niveler la série 1 à 1, Richard se voit décerner la première, la deuxième de même que la troisième étoile du match, du jamais vu. Le lendemain, les journaux montréalais comme torontois écriront à juste titre « Richard 5, Toronto 1 ».