NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Grand moments

3 mars 1920
UN VÉRITABLE FESTIVAL OFFENSIF
Le 3 mars 1920, les Canadiens se rendent à Québec pour affronter les Bulldogs et établissent une marque de la Ligue nationale qui tient encore aujourd’hui. La formation montréalaise est sans merci contre le gardien des Bulldogs Frank Brophy et inscrit 16 buts, un record de tous les temps.

Dans ce gain de 16 à 3, quatre joueurs du Tricolore obtiennent au moins trois buts. L’attaquant Didier Pitre réalise son tour du chapeau avant même la fin du premier engagement, permettant aux siens de prendre les devants 4 à 0.

Le joueur-entraîneur Newsy Lalonde délie les cordages à trois reprises au cours de la deuxième période pour terminer sa soirée de travail avec quatre buts. Après deux périodes, les Canadiens possèdent déjà une confortable avance de 11 à 1. Les sept buts au cours de cette période constituent également un record d’équipe qui a été égalé à six reprises depuis.

Le défenseur Harry Cameron profite également de la rencontre pour enfiler quatre buts, une marque d’équipe pour un arrière, exploit qui n’a été répété qu’une seule fois.

Le substitut Odie Cleghorn complète le quatuor avec une production de trois filets. Le centre Amos Arbour doit se contenter de deux buts.

Cette victoire, signée par la marge de 13 buts, constitue le gain avec la plus grande différence dans l’histoire de l’équipe.