NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

PIERRE LAROUCHE (1977-1982)

Pierre
Larouche

1952-1963
Position C
Lance G
Poids 175lbs
Taille 5'11"
Date de naissance 16 novembre 1955
Lieu de naissance Taschereau, QC, CAN
Saisons - MTL 5
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 236 110 126 236 81 59
1977-1978 44 17 32 49 32 11
1978-1979 36 9 13 22 3 4
1979-1980 73 50 41 91 36 16
1980-1981 61 25 28 53 13 28
1981-1982 22 9 12 21 -3 0
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 22 4 13 17 0 6
1977-1978 5 2 1 3 0 4
1978-1979 6 1 3 4 0 0
1979-1980 9 1 7 8 0 2
1980-1981 2 0 2 2 0 0

UN JOUEUR DE CENTRE SURDOUÉ, PIERRE LAROUCHE EST UN DES SIX JOUEURS DES CANADIENS À AVOIR MARQUÉ 50 BUTS EN UNE SAISON.

Pierre Larouche avait un instinct hors du commun pour trouver le fond du filet. En 1973-1974, à sa dernière année avec les Éperviers de Sorel, le centre de 5 pieds 11 pouces et 175 livres a régné en roi et maître sur le hockey junior, amassant 94 buts et 157 aides. Il est devenu quelques mois plus tard le premier choix des Penguins de Pittsburgh lors du repêchage amateur de 1974.

Accédant à la LNH en 1974-1975 sans avoir joué une seule partie dans les mineures, il a immédiatement prouvé qu'il représentait une menace autour des filets adverses. Il a terminé au cinquième rang chez les marqueurs de son équipe cette année-là, avec 68 points.

Au camp d'entraînement, l'automne suivant, Larouche affirmait ouvertement vouloir marquer 50 buts. Son désir allait devenir réalité.

Très rapide et bon manieur de bâtons, Larouche pouvait conserver la rondelle sans être ennuyé et dégainer sans avertissement, au grand dam des gardiens adverses. Lorsque le rideau tomba sur la saison 1975-1976, le centre avait inscrit 53 buts et amassé 111 points, faisant de lui le meilleur marqueur de son équipe et le cinquième de la ligue.

En 1977-1978, après deux mois d'activités, Larouche a été échangé aux Canadiens dans une transaction à quatre joueurs, qui portait tous le même prénom (Pierre ou Peter). Il a rapidement donné raison à ses nouveaux patrons, récoltant 49 points au cours des 44 dernières parties de la saison et jouant un rôle important dans la conquête de la coupe Stanley au printemps 1978.

Larouche a disputé seulement 38 parties la saison suivante. Puis en six rencontres éliminatoires, il a récolté quatre points et a à nouveau inscrit son nom sur le précieux trophée. Sa meilleure saison allait venir l'année suivante.

Flanqué des ailiers Guy Lafleur et Steve Shutt, Larouche a débuté la saison 1979-1980 sous les ordres de Boom Boom Geoffrion avant de voir Claude Ruel prendre la relève.

Libéré de certaines responsabilités défensives, le joueur de centre a retrouvé sa touche autour du filet. Il a terminé la saison avec 50 buts, le même nombre que son coéquipier Guy Lafleur. Il détient toujours le record de buts en une saison à la position de centre chez les Canadiens.

Après 236 parties en saison régulière dans l'uniforme des Canadiens, Larouche a été échangé aux Whalers pendant la saison 1982-1983 contre un choix au repêchage qui allait devenir Petr Svoboda.

Avec le Tricolore, le joueur de centre a inscrit autant de points qu'il a disputé de parties et a récolté 17 points en 22 rencontres éliminatoires. Au terme de deux saisons moins productives à Hartford, Larouche a à nouveau changé d'adresse, passant aux Rangers de New York.

Dans l’enceinte du Madison Square Garden, le joueur de centre a retrouvé sa touche, terminant la saison 1983-1984 à deux buts du plateau des 50. Il a enchaîné avec trois saisons de 20 buts avant de devoir annoncer sa retraite des suites d'une blessure au dos en 1988.

Contraint à la retraite dans la jeune trentaine, Pierre Larouche pratique toujours le sport à un haut niveau. Il a échangé les patins pour les souliers à crampons, devenant un golfeur émérite.