NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

ALBERT LANGLOIS (1957-1961)

Albert
Langlois

1952-1963
Position D
Lance G
Poids 205lbs
Taille 6'0"
Date de naissance 6 novembre 1934
Lieu de naissance Magog, QC, CAN
Saisons - MTL 4
Autres numéros 21
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 177 2 29 31 0 130
1957-1958 1 0 0 0 0 0
1958-1959 48 0 3 3 0 26
1959-1960 67 1 14 15 0 48
1960-1961 61 1 12 13 0 56
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 27 0 4 4 0 32
1957-1958 7 0 1 1 0 4
1958-1959 7 0 0 0 0 4
1959-1960 8 0 3 3 0 18
1960-1961 5 0 0 0 0 6
Albert Langlois est un défenseur robuste et intelligent ayant joué près de 500 matchs en saison régulière dans la LNH. Langlois a porté les couleurs de quatre différentes équipes, faisant ses débuts avec les Canadiens, pour un seul match durant la saison régulière 1957-1958, avant de participer à sept matchs en séries éliminatoires en compagnie de la dynastie montréalaise et obtenant que son nom soit gravé à jamais sur la coupe Stanley.

Surnommé «Junior », il a amorcé la saison 1958-1959 avec le Tricolore et s’est taillé une place avec l’équipe grâce à son excellent jeu en zone défensive, n’hésitant pas à utiliser sa stature imposante de 6 pieds et 205 livres à bon escient.

Il écrase littéralement les joueurs adverses, s’imposant au niveau des mises en échec et n’hésitant pas à jeter les gants lorsque la situation le commande. Peu importe la méthode employée, son style de jeu costaud a fait lever les partisans du Forum de leurs sièges plus d’une fois.

Son nom figure sur la coupe Stanley à trois endroits. Toutefois, les deux engravures de 1959 et de 1960 ont beaucoup plus de valeur que la première mention, puisqu’il a joué ces deux saisons en entier pour son équipe. C’est durant la saison 1959-1960, sa deuxième saison complète avec les Canadiens, que Langlois, personnage alliant prestance et popularité, marque finalement son premier but dans la LNH.

Il a touché le fond du filet à une seule autre reprise dans sa carrière avec les Canadiens, en 1960-1961 et à la fin de cette campagne, il est échangé aux Rangers de New York, contre le défenseur John Hanna. C’est dans la Grosse Pomme qu’il obtient sa saison la plus productive en terme de points, marquant sept buts et obtenant 18 passes, pour aider les Rangers à participer pour une rare fois aux séries éliminatoires.

Échangé à Detroit en 1963-1964, Langlois termine sa carrière dans la LNH avec les Bruins, en 1965-1966, avant de passer deux saisons dans la WHL, puis de s’embarquer dans une carrière d’homme d’affaires dans le sud de la Californie.

***

Échangé aux Rangers de New York par Montréal, en retour de John Hanna, le 13 juin 1961.