NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

ALBERT SIEBERT (1936-1939)

Albert
Siebert

1952-1963
Position AG
Lance G
Poids 182lbs
Taille 5'10"
Date de naissance 14 janvier 1904
Lieu de naissance Plattsville, ON, CAN
Décédé le 25 août 1939
Saisons - MTL 3
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 125 25 38 63 0 130
1936-1937 44 8 20 28 0 38
1937-1938 37 8 11 19 0 56
1938-1939 44 9 7 16 0 36
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 11 2 3 5 0 2
1936-1937 5 1 2 3 0 2
1937-1938 3 1 1 2 0 0
1938-1939 3 0 0 0 0 0

D’ABORD ATTAQUANT, BABE SIEBERT A TERMINÉ SA CARRIÈRE À LA LIGNE BLEUE DANS L’UNIFORME DU TRICOLORE, SE MÉRITANT AU PASSAGE LE TROPHÉE HART.

Albert « Babe » Siebert a joint les rangs des Maroons de Montréal au début de la saison 1925-1926 et a mis la main sur la première de ses deux coupes Stanley cette même année.

Il a patrouillé l’aile gauche de la célèbre « S Line » en compagnie de Hooley Smith et Nels Stewart. Après sept saisons avec les Maroons, il a été échangé aux Rangers de New York où il a passé deux saisons, remportant une deuxième coupe Stanley, en 1932-1933. Il fut par la suite échangé de nouveau, cette fois à Boston, et porta les couleurs des Bruins pendant trois saisons.

En 1936, Siebert a été rapatrié à Montréal, cette fois pour s’aligner avec les Canadiens par le nouvel entraîneur Cecil Hart qui insistait aussi pour le retour d’Howie Morenz.

Moins rapide qu’auparavant, il a été muté à la défense et connu autant sinon plus de succès si bien qu’il fut nommé le joueur par excellence de la LNH et se mérita le trophée Hart. Reconnu pour ses montées en puissance et pour ses couvertures défensives efficaces, Siebert accumula 8 buts et 20 passes en 44 matchs au cours de cette saison.

À l’extérieur de la patinoire, Siebert passait tout son temps aux côtés de sa femme, partiellement paralysée.

En 1939, il a pris sa retraite et a été nommé, quelques semaines plus tard, entraîneur-chef du Tricolore. Tragiquement, Seibert s’est noyé à sa résidence d’été située au Lac Huron dans des circonstances qui demeurent nébuleuses. Il détient donc la triste distinction d’être l’entraîneur de la LNH à ne jamais avoir gagné, perdu ou annulé un match.

Cette situation plaça sa famille dans une situation financière difficile et la Ligue nationale décida de leur venir en aide en organisant un match-bénéfice à sa mémoire au Forum, match qui se voulait le troisième match d’étoiles de l’histoire de la LNH.

En 1964, Siebert a été intronisé au Temple de la renommée.