NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

BERT CORBEAU (1914-1922)

Bert
Corbeau

1952-1963
Position D
Lance D
Poids 200lbs
Taille 5'11"
Date de naissance 9 février 1894
Lieu de naissance Penetanguishene, ON, CAN
Décédé le 21 septembre 1942
Saisons - MTL 8
Autres numéros 3,11
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 167 52 32 84 0 541
1914-1915 18 1 1 2 0 35
1915-1916 24 7 0 7 0 134
1916-1917 19 9 5 14 0 103
1917-1918 21 8 8 16 0 41
1918-1919 16 2 3 5 0 51
1919-1920 23 11 6 17 0 65
1920-1921 24 11 2 13 0 86
1921-1922 22 3 7 10 0 26
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 18 6 3 9 0 85
1915-1916 5 0 0 0 0 35
1916-1917 6 4 1 5 0 22
1917-1918 2 1 1 2 0 11
1918-1919 5 1 1 2 0 17
Albert «Bert» Corbeau, natif de Penetanguishene en Ontario, a passé huit saisons à la ligne bleue de Montréal et fait partie des premiers succès des Canadiens.

En 1914-1915, à l’âge de 20 ans, le défenseur de 5 pieds 11 pouces et 200 livres se joint aux Canadiens, alors dans l’ANH. En 18 matchs, il obtient un but et une passe, alors que le Tricolore termine au dernier rang.

La saison 1915-1916 est beaucoup plus satisfaisante pour le défenseur et pour son équipe. Participant à 24 matchs, il démontre ses capacités pour mener une montée en zone adverse, trouvant le fond du filet sept fois, une marque qu’il égalera ou améliorera dans tous ses hivers passés à Montréal, à l’exception de deux.

Corbeau fait également la preuve qu’il peut se servir de sa taille, menant le Tricolore au chapitre des pénalités avec 134 minutes, alors que ses adversaires dans la Ligue découvrent à quel point ce n’est pas une bonne idée de le provoquer.

À la fin de la saison, Corbeau devient un des onze premiers joueurs des Canadiens à voir leurs noms inscrits sur la coupe Stanley, alors que le Tricolore remporte le précieux trophée pour la première fois.

Reconnu pour son jeu robuste, réputation qui lui colle à la peau après la saison 1916-1917 où il termine au premier rang chez les Canadiens pour les pénalités avec 103 minutes, Corbeau se concentre sur l’aspect offensif. Honnête fabricant de jeu, à une époque où les passes étaient beaucoup moins reconnues que les buts qui les accompagnaient, il touche le fond du filet neuf fois dans sa dernière saison dans l’ANH.

Se joignant à la LNH en même temps que les Canadiens en 1917-1918, il obtient sa meilleure saison avec 11 buts alors Montréal se rend en finale de coupe Stanley en 1919. En 1920-1921, il obtient encore 11 buts. Il réussit toutefois à se retrouver dans les meneurs de la LNH avec 86 minutes de pénalité.

Vendu aux Tigers de Hamilton avant la saison 1922-1923, Corbeau se joint aux St.Pats de Toronto la saison suivante, demeurant avec l’équipe pour la saison 1926-1927, l’année où ils sont devenus les Maple Leafs.
***
Ses droits furent retenus par Montréal, suite à la dissolution de l'ANH, le 26 novembre 1917.