NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

BILL HICKE (1958-1965)

Bill
Hicke

1952-1963
Position AD
Lance G
Poids 165lbs
Taille 5'8"
Date de naissance 31 mars 1938
Lieu de naissance Regina, SK, CAN
Décédé le 18 juillet 2005
Saisons - MTL 7
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 318 69 100 169 0 176
1959-1960 43 3 10 13 0 17
1960-1961 70 18 27 45 0 31
1961-1962 70 20 31 51 0 42
1962-1963 70 17 22 39 0 39
1963-1964 48 11 9 20 0 41
1964-1965 17 0 1 1 0 6
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 31 3 6 9 0 35
1958-1959 1 0 0 0 0 0
1959-1960 7 1 2 3 0 0
1960-1961 5 2 0 2 0 19
1961-1962 6 0 2 2 0 14
1962-1963 5 0 0 0 0 0
1963-1964 7 0 2 2 0 2
Bill Hicke, originaire de Régina, est une vraie sensation dès sa première campagne professionnelle en 1958-1959. Évoluant pour les Americans de Rochester dans la Ligue américaine, il trouve le fond du filet 41 fois, tout en aidant ses coéquipiers à en faire de même à 56 reprises. Il termine la saison avec assez de trophées pour remplir une bonne étagère.

Nommé recrue de l’année, Hicke termine au premier rang des marqueurs et se partage les honneurs du Joueur le plus utile à son équipe avec son coéquipier Rudy Migay.


Appelé en renfort avec les Canadiens en séries, ll réussit même à graver son nom sur la coupe Stanley, participant à son premier match dans la LNH..

Perçu comme le jeune remplaçant de Maurice Richard, Hicke se joint à une équipe déjà très puissante à l’aile droite, avec des vétérans tels que Bernard Geoffrion et Claude Provost. Il participe à 43 matchs durant la saison régulière 1959-1960, amassant 13 points, en plus d’en accumuler trois autres en sept matchs de séries éliminatoires, jouant un rôle beaucoup plus important, en route vers sa deuxième coupe Stanley.

La retraite du « Rocket » a permis à Hicke d’obtenir plus régulièrement du temps de jeu. Il participe à tous les matchs prévus au calendrier des Canadiens pour les trois prochaines saisons, période au cours de laquelle il enregistre 55 buts et 80 passes pour un total de 135 points. Sa plus belle saison a lieu en 1961-1962 où il marque 20 buts pour une récolte de 51 points.

Solide des deux côtés de la patinoire, présentant de bonnes statistiques et jouant un style de jeu propre, Hicke apparaît comme un joueur d’équipe, talentueux et fiable. Les attentes sont toutefois peut-être un peu trop élevées envers lui et il est incapable de remplir les patins format géant que les partisans désirent qu’il chausse.

Limité à seulement 43 matchs en 1963-1964, Hicke participe à 17 rencontres la saison suivante, son temps de glace diminuant, principalement en raison des bonnes performances de son coéquipier Robert Rousseau.

L’arrivée imminente d’Yvan Cournoyer revitalise et solidifie l’aile droite des Canadiens pour le futur immédiat. Le départ de Hicke devient imminent. En décembre 1964, il est échangé aux Rangers de New York, en retour de Dick Duff, qui viendra solidifier le côté gauche pour quelques saisons.

Réclamé par les Seals dans le cadre du repêchage d’expansion de la LNH en 1967, Hicke passe trois saisons à Oakland, s’alignant plus tard avec les Penguins de Pittsburgh avant de prendre sa retraite après avoir passé la saison 1972-1973 avec les Oilers de l’Alberta dans l’Association mondiale de hockey.

***
Échangé aux Rangers de New York par Montréal, avec le prêt de Jean-Guy Morissette pour le restant de la saison 1964-1965, en retour de Dick Duff et Dave McComb, le 22 décembre 1964.