NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

BOBBY ROUSSEAU (1960-1970)

Bobby
Rousseau

1952-1963
Position AD
Lance D
Poids 178lbs
Taille 5'10"
Date de naissance 26 juillet 1940
Lieu de naissance Montreal, QC, CAN
Saisons - MTL 10
Autres numéros 24
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 643 200 322 522 42 317
1960-1961 15 1 2 3 0 4
1961-1962 70 21 24 45 0 26
1962-1963 62 19 18 37 0 15
1963-1964 70 25 31 56 0 32
1964-1965 66 12 35 47 0 26
1965-1966 70 30 48 78 0 20
1966-1967 68 19 44 63 0 58
1967-1968 74 19 46 65 12 47
1968-1969 76 30 40 70 27 59
1969-1970 72 24 34 58 3 30
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 78 16 29 45 0 54
1961-1962 6 0 2 2 0 0
1962-1963 5 0 1 1 0 2
1963-1964 7 1 1 2 0 2
1964-1965 13 5 8 13 0 24
1965-1966 10 4 4 8 0 6
1966-1967 10 1 7 8 0 4
1967-1968 13 2 4 6 0 8
1968-1969 14 3 2 5 0 8

AUTANT À L’AISE À ALIMENTER SES COÉQUIPIERS QU’À COMPLÉTER LA MANœUVRE, BOBBY ROUSSEAU A ÉTÉ UNE DES PIÈCES MAÎTRESSES DE LA CONQUÊTE DE LA COUPE STANLEY EN 1965.

Bobby Rousseau a remporté le championnat des marqueurs de la Ligue de hockey junior du Québec à l’âge de 15 ans et deux ans plus tard, il soulevait la Coupe Memorial sous les ordres de Scotty Bowman, dans l’uniforme des Canadiens de Hull-Ottawa.

C’est à l’âge de 19 ans qu’il est rentré de Squaw Valley avec une médaille d’argent remportée aux Jeux olympiques de 1960. Rousseau s’est retrouvé avec le Tricolore en 1960-1961 et il a pris part à 15 rencontres. Ses deux frères aînés l’avaient précédé avec le grand club, mais le cadet des frères Rousseau a connu la plus longue carrière des trois, disputant plus de 700 matchs dans la LNH et voyant son nom gravé quatre fois sur la coupe Stanley.

Joueur rapide et talentueux avec un oeil pour le filet adverse, il a marqué 21 buts en 1961-62, un rendement qui a été reconnu par la remise du trophée Calder, décerné à la recrue de l’année du circuit. Franc-tireur né, le premier but ouvrait souvent la porte à bien d’autres pour Rousseau. Le 1er février 1964, il a glissé cinq rondelles derrière le gardien de Détroit. Franchissant le cap des 20 buts à cinq occasions en neuf saisons avec l’équipe, Rousseau a amassé 200 buts dans l’uniforme du club de sa ville natale. Deux fois il a complété des saisons de 30 buts.

Le jeu offensif de Rousseau ne se limitait pas à faire scintiller la lumière derrière le filet adverse. Il était aussi un fabricant de jeu efficace, amassant 322 mentions d’aide en carrière. Patineur puissant et bon manieur de rondelle, Rousseau tenait son bout dans des rôles défensifs, faisant de l’ombre au joueur qui lui était assigné au sein du meilleur trio de l’équipe adverse, ce qui a souvent mené à des montées en zone adverse en situation de désavantage numérique.

Sa première conquête de la coupe Stanley est survenue au printemps de 1965. Après une maigre récolte de 12 buts en saison régulière, l’ailier droit s’est enflammé en séries éliminatoires. Deuxième au chapitre des marqueurs de l’équipe derrière le capitaine Jean Béliveau, il a récolté un point par match en moyenne dans les 13 rencontres qui ont mené l’équipe à un autre défilé triomphal sur la rue Ste-Catherine.

Rousseau a poursuivi sur sa lancée la saison suivante, qui s’est aussi terminé par un défilé dans les rues de Montréal. Il a mené les marqueurs de l’équipe et a été le meilleur passeur du circuit, terminant au deuxième rang dans la course pour l’obtention du trophée Art-Ross.

La coupe Stanley a glissé des mains des Canadiens au printemps de 1967, mais est revenue à Montréal au cours des deux saisons suivantes. Rousseau, un des principaux acteurs des quatre conquêtes du précieux trophée en cinq ans, a quitté les Canadiens au terme de la saison 1969-1970.

Il a joué une année au Minnesota et quatre autres dans l’uniforme des Rangers avant d’accrocher ses patins pour entreprendre sa deuxième carrière dans le monde du sport. Tout comme au hockey, le dévouement et la détermination ont rapporté à Rousseau sur les verts.

Longtemps reconnu comme un des plus grands professionnels de golf du Québec, Bobby Rousseau est aujourd’hui propriétaire et opérateur d’un terrain à Louiseville, à une heure de route de Montréal.