NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

BUD O'CONNOR (1941-1947)

Bud
O'Connor

1952-1963
Position C
Lance D
Poids 142lbs
Taille 5'7"
Date de naissance 21 juin 1916
Lieu de naissance Montreal, QC, CAN
Décédé le 24 août 1977
Saisons - MTL 6
Autres numéros 21
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 271 78 155 233 0 22
1941-1942 36 9 16 25 0 4
1942-1943 50 15 43 58 0 2
1943-1944 44 12 42 54 0 6
1944-1945 50 21 23 44 0 2
1945-1946 45 11 11 22 0 2
1946-1947 46 10 20 30 0 6
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 35 10 15 25 0 2
1941-1942 3 0 1 1 0 0
1942-1943 5 4 5 9 0 0
1943-1944 8 1 2 3 0 2
1944-1945 2 0 0 0 0 0
1945-1946 9 2 3 5 0 0
1946-1947 8 3 4 7 0 0

CAPABLE DE FEINTES ET DE PASSES REMARQUABLES, BUDDY O’CONNOR A RÉCOLTÉ PRÈS D’UN POINT PAR MATCH EN SIX SAISONS À MONTRÉAL.

Ils étaient nombreux à l'époque à croire qu'à 5 pieds, 7 pouces et 142 livres, Herbert « Buddy » O'Connor n'était pas de taille pour jouer dans la Ligue nationale. Le joueur natif de Montréal a fait mentir bien des experts, disputant avec les Canadiens les six premières saisons d’une carrière qui allait le mener jusqu’au Temple de la renommée.

Se taillant d'abord un poste avec les Royaux de Montréal, le rapide joueur de centre a passé sept saisons dans les mineures avant d'obtenir la chance de s'aligner avec le grand club en 1941-1942. La recrue de 25 ans n'a pas raté sa chance. Jouant aux côtés de ses coéquipiers des Royaux, Gerry Heffernan et Pete Morin, deux rapides ailiers au petit gabarit, le trio a été surnommé « Razzle Dazzle » pour la vitesse qu'il déployait sur la patinoire. Bien que Morin et Hefferman aient connu de courtes carrières dans la LNH, O'Connor a repris les années perdues, devenant un des joueurs les plus spectaculaires de la ligue.

Un redoutable feinteur et un patineur explosif qui contrôlait la rondelle autant avec son bâton qu'avec ses patins, O'Connor traversait régulièrement la patinoire d'un bout à l'autre. Au cours de ses trois premières saisons avec les Canadiens, le nouveau venu a accumulé 100 mentions d'aide, soulevant la foule avec ses prouesses et alimentant ses coéquipiers qui n'avaient souvent qu'à rediriger la rondelle dans le filet.

O'Connor pouvait également marquer. En 1944-1945, il a connu sa meilleure saison à Montréal, inscrivant 21 buts. Le joueur de centre a joué un rôle important dans la conquête de la coupe Stanley en 1944 et 1946, avant de passer aux Rangers de New York au terme de la campagne 1946-1947 dans un échange qui a vu trois nouveaux patineurs s'amener à Montréal.

O'Connor a mérité une place sur le premier trio à New York en 1947-1948, inscrivant 24 buts et 60 points, deux sommets personnels, devenant un des favoris de la foule du Madison Square Garden et remportant le trophée Hart, remis au joueur le plus utile, et le Lady Byng, pour son esprit sportif.

Après quatre ans sur Broadway, O'Connor a disputé une saison avec les Mohawks de Cincinnati de la Ligue internationale et s'est retiré au terme de la saison 1952-1953.

Buddy O'Connor est décédé en 1977 et a été intronisé, à titre posthume, au Temple de la renommée en 1988.