NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

CLAUDE PROVOST (1955-1970)

Claude
Provost

1952-1963
Position AD
Lance D
Poids 168lbs
Taille 5'9"
Date de naissance 17 septembre 1933
Lieu de naissance Montreal, QC, CAN
Décédé le 17 avril 1984
Saisons - MTL 15
Autres numéros 23
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 1005 254 335 589 35 469
1955-1956 60 13 16 29 0 30
1956-1957 67 16 14 30 0 24
1957-1958 70 19 32 51 0 71
1958-1959 69 16 22 38 0 37
1959-1960 70 17 29 46 0 42
1960-1961 49 11 4 15 0 32
1961-1962 70 33 29 62 0 22
1962-1963 67 20 30 50 0 26
1963-1964 68 15 17 32 0 37
1964-1965 70 27 37 64 0 28
1965-1966 70 19 36 55 0 38
1966-1967 64 11 13 24 0 16
1967-1968 73 14 30 44 17 26
1968-1969 73 13 15 28 12 18
1969-1970 65 10 11 21 6 22
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 126 25 38 63 0 86
1955-1956 10 3 3 6 0 12
1956-1957 10 0 1 1 0 8
1957-1958 10 1 3 4 0 8
1958-1959 11 6 2 8 0 2
1959-1960 8 1 1 2 0 0
1960-1961 6 1 3 4 0 4
1961-1962 6 2 2 4 0 2
1962-1963 5 0 1 1 0 2
1963-1964 7 2 2 4 0 22
1964-1965 13 2 6 8 0 12
1965-1966 10 2 3 5 0 2
1966-1967 7 1 1 2 0 0
1967-1968 13 2 8 10 0 10
1968-1969 10 2 2 4 0 2

CLAUDE PROVOST, QUI A DISPUTÉ 15 SAISONS À MONTRÉAL, EST UN DES CINQ JOUEURS À AVOIR DISPUTÉ 1 000 MATCHS AVEC L’ÉQUIPE.

Né et élevé à Montréal, une seule équipe comptait pour le jeune Claude Provost, les Canadiens. À l'automne 1955, il a été l'une des quatre recrues à percer l'alignement de l'équipe de son enfance.

L'ailier droit de 22 ans avait impressionné le nouvel entraîneur Toe Blake par son style énergique et déterminé. Doté d'un coup de patin peu orthodoxe, lui qui se déplaçait les jambes très écartées, Provost ne semblait pas, à première vue, apte à neutraliser les rapides patineurs adverses. Lui-même rapide malgré les apparences, il a passé les 15 années suivantes à contrer les meilleurs ailiers gauches de la ligue, tout en inscrivant régulièrement une douzaine de buts ou plus par saison.

S'il a passé le plus clair de son temps à tenter d'empêcher des légendes comme Ted Lindsay et Bobby Hull de noircir la feuille de pointage, Provost pouvait fort bien contribuer offensivement lorsque la situation le commandait. Le 9 novembre 1957, il a marqué après quatre secondes de jeu en deuxième période face à Boston, inscrivant un nouveau record de la LNH pour le but le plus rapide après la reprise du jeu. La marque a depuis été égalée, mais jamais battue.

Provost a su également élever son jeu d'un cran à l'attaque lorsque quelques-uns des meilleurs éléments à l'attaque manquaient à l'appel. En 1961-1962, Provost a dominé le Tricolore avec 33 buts. En 1964-1965, il a mené le Tricolore avec 64 points et a mérité une place sur la première équipe d'étoiles.

Provost pratiquait un style robuste mais propre, méritant le respect des joueurs dont il devait assurer la couverture. Il été beaucoup moins puni que la plupart des spécialistes de la défensive un peu moins talentueux, récoltant en moyenne 35 minutes de pénalité par année.

Compétiteur acharné sur la patinoire, Provost était calme et attachant à l'extérieur de celle-ci. Surnommé « Joe » par ses amis, il passait les longs voyages en train entre les villes de la LNH à jouer au bridge et avait la réputation d'être un joueur de tours impayable.

Remis au joueur de la LNH qui représente le mieux persévérance, esprit sportif et dévouement envers le hockey, le trophée Bill-Masterton, nommé à la mémoire du premier joueur de la LNH à succomber de blessures subies sur la patinoire, a été instauré en 1968. Claude Provost, à ce moment vétéran de 13 campagnes au sein de la ligue, en a été le premier récipiendaire.

Provost s'est retiré au terme de la saison 1969-1970. Il est l'un des cinq joueurs à avoir pris part à plus de 1000 matchs de saison régulière avec les Canadiens de Montréal, récoltant un total de 254 buts et 335 passes.

Le nom de Claude Provost est gravé à neuf endroits sur la coupe Stanley. Seuls trois noms y sont inscrits plus souvent à titre de joueurs. Neuf membres des Canadiens seulement ont disputé plus de matchs en carrière lors des séries.

Claude Provost est décédé suite à une crise cardiaque le 18 avril 1984, à l'âge de 51 ans.