NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

DENIS SAVARD (1990-1993)

Denis
Savard

1952-1963
Position C
Lance D
Poids 175lbs
Taille 5'10"
Date de naissance 4 février 1961
Lieu de naissance Pointe Gatineau, QC, CAN
Saisons - MTL 3
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 210 72 107 179 6 215
1990-1991 70 28 31 59 -1 52
1991-1992 77 28 42 70 6 73
1992-1993 63 16 34 50 1 90
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 38 5 25 30 -3 47
1990-1991 13 2 11 13 -1 35
1991-1992 11 3 9 12 1 8
1992-1993 14 0 5 5 -3 4

UNE DES VEDETTES DE LA LNH DANS LES ANNÉES 1980, LE JOUEUR DE CENTRE DENIS SAVARD A REMPORTÉ SA SEULE COUPE STANLEY EN CARRIÈRE AVEC LES CANADIENS EN 1993.

À une époque où Wayne Gretzky et Mario Lemieux attiraient toute l'attention, Denis Savard, malgré sa petite taille, faisait partie des grands de la LNH. Avec sa vitesse, ses feintes habiles et ses montées spectaculaires, il était l’un des plus prolifiques joueurs de centre de son époque. Tous ceux qui l’ont vu jouer se rappellent encore de son fameux spinorama où il faisait un tour sur lui-même avec la rondelle pour déjouer un joueur ou un gardien adverse.

Repêché par Chicago en première ronde, le troisième joueur au total, en 1980 et joueur vedette des Blackhawks, Denis Savard a pris la direction de Montréal en juin 1990 contre le défenseur Chris Chelios et un choix de deuxième ronde.

Malgré que ses plus belles années étaient derrière lui, le joueur natif de Pointe-Gatineau, qui avait amassé plus de 100 points à cinq reprises lors de ses dix saisons dans la Ville des vents, a terminé néanmoins au troisième rang des pointeurs à sa première saison avec les Canadiens avec 59 points. En séries, il a retrouvé ses airs des beaux jours en récoltant 13 points en 13 matchs alors que Montréal s’est incliné en finale de division contre les Bruins.

En 1991-1992, Savard a de nouveau été un joueur clé de l’offensive montréalaise. Avec ses 70 points, il n’a été devancé que par Kirk Muller. Malheureusement pour Savard et les siens, leur saison prend fin une deuxième fois de suite contre les Bruins.

Or, la saison suivante allait être la bonne. N’ayant plus à supporter la charge offensive de l’équipe avec l’arrivée des Vincent Damphousse et Brian Bellows, Savard a franchi cependant le cap des 50 points pour la dernière fois de sa carrière. Ralenti par les blessures en séries, Savard a cédé sa place dans la formation après le premier match de la finale de la coupe Stanley. Cependant, à la suggestion de l’entraîneur-chef Jacques Demers, qui souhaitait le voir transmettre son enthousiasme à ses protégés, Savard s’est retrouvé derrière le banc lorsque Montréal a éliminé les Kings de Los Angeles lors du cinquième match pour soulever la coupe Stanley.

En 1993-1994, Savard s’est aligné avec Tampa Bay après avoir signé une entente en tant que joueur autonome. Il a été échangé la saison suivante à la ville de ses premières amours, Chicago, où il disputera deux autres campagnes avant de tirer sa révérence le 26 juin 1997 avec plus de 1 300 points en carrière dans la LNH, l’un des 29 joueurs dans l’histoire du circuit à avoir accompli l’exploit.

Le 19 mars 1998, son chandail numéro 18 a été retiré par l’organisation des Blackhawks de Chicago. Denis Savard a fait son entrée au Temple de la renommée en novembre 2000.

En 1998, il est devenu assistant-entraîneur avec les Blackhawks avant d’hériter du poste d’entraîneur-chef en novembre 2006, fonction qu’il a occupée jusqu'en octobre 2008.