NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

DICK DUFF (1964-1970)

Dick
Duff

1952-1963
Position AG
Lance G
Poids 165lbs
Taille 5'9"
Date de naissance 18 février 1936
Lieu de naissance Kirkland Lake, ON, CAN
Saisons - MTL 6
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 305 87 85 172 -12 166
1964-1965 40 9 7 16 0 16
1965-1966 63 21 24 45 0 78
1966-1967 51 12 11 23 0 23
1967-1968 66 25 21 46 6 21
1968-1969 68 19 21 40 -13 24
1969-1970 17 1 1 2 -5 4
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 60 16 26 42 0 38
1964-1965 13 3 6 9 0 17
1965-1966 10 2 5 7 0 2
1966-1967 10 2 3 5 0 4
1967-1968 13 3 4 7 0 4
1968-1969 14 6 8 14 0 11

À SON ARRIVÉE À MONTRÉAL, DICK DUFF EST DEVENU INSTANTANÉMENT UN FAVORI DU PUBLIC ET UNE PIÈCE IMPORTANTE DE LA FORMATION CHAMPIONNE DE 1965.

Un vétéran de dix saisons dans la LNH avant de s'amener à Montréal, Dick Duff s'était bâti une réputation de joueur qui se présentait à tous les matchs. Un des hommes les plus forts de la ligue livre pour livre, Duff avait déjà deux championnats derrière la cravate avant de s’amener à Montréal.

Le natif de Kirkland Lake, en Ontario, s'est épanoui à Montréal, tentant d'occuper la place laissée vacante par le départ à la retraite de Dickie Moore. Bien qu'il n’eût pas la taille d'un attaquant de puissance, il avait adopté ce style de jeu. L'ailier gauche de 5 pieds 9 pouces et 165 livres exécutait sur la glace tout ce dont on s’attend des joueurs plus costauds. Il disputait énergiquement la possession de la rondelle, se pointait le nez dans le trafic et plantait ses patins devant le filet adverse.

La fougue et le désir de gagner qui avaient fait de lui un élément important du succès des Maple Leafs, Duff les a appliqués à Montréal. S'ajustant rapidement à l'entraîneur Toe Blake, Duff est devenu presque instantanément un favori du public et une importante composante de la formation championne des Canadiens de 1965, récoltant neuf points durant les séries.

À sa première saison complète à Montréal en 1965-1966, Duff a retrouvé sa touche autour du filet et a inscrit 21 buts, atteignant le plateau des 20 buts pour la première fois depuis la saison 1958-1959. Encore une fois, les Canadiens ont mis la main sur la coupe Stanley. Reconnu comme un féroce compétiteur, Duff montait son niveau de jeu d'un cran lorsque l'enjeu devenait important, marquant le filet crucial dont l'équipe avait besoin.

En 1967-1968, en plus de ses 25 buts, Duff a mené l'équipe avec huit buts gagnants et a participé à la conquête de la 15e coupe Stanley du Tricolore. Lorsque la neige disparaissait des rues de Montréal, Duff passait en cinquième vitesse. La pression des séries, qui étouffe certains joueurs, le poussait à se dépasser.

Au printemps 1969, il a connu les meilleures séries éliminatoires de sa longue carrière. Affichant la fougue d'un jeune premier, il a terminé premier de l'équipe pour les buts gagnants avec six et deuxième derrière le capitaine Jean Béliveau pour les points, avec 14.

Échangé aux Kings de Los Angeles au début de la saison 1969-1970, il a terminé sa carrière à Buffalo, sous les ordres de Punch Imlach, son entraîneur à Toronto une décennie plus tôt. Duff a rejoint plus tard l'organisation des Maple Leafs où il a occupé le poste d'entraîneur-chef, entraîneur-adjoint et dépisteur.

En 365 rencontres avec le Tricolore, Dick Duff récolta 103 buts et 111 aides. L'équipe a atteint la finale chaque année durant son passage de six saisons à Montréal. Après une longue période d’attente, Duff a été finalement intronisé au Temple de la renommée en 2006.