NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

GEORGES MANTHA (1928-1941)

Georges
Mantha

1952-1963
Position D
Lance G
Poids 165lbs
Taille 5'7"
Date de naissance 29 novembre 1908
Lieu de naissance Lachine, QC, CAN
Décédé le 25 janvier 1990
Saisons - MTL 13
Autres numéros 10,11,12
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 488 89 102 191 0 148
1928-1929 21 0 0 0 0 8
1929-1930 44 5 2 7 0 16
1930-1931 44 11 6 17 0 25
1931-1932 48 1 7 8 0 8
1932-1933 43 3 6 9 0 10
1933-1934 44 6 9 15 0 12
1934-1935 42 12 10 22 0 14
1935-1936 35 1 12 13 0 14
1936-1937 47 13 14 27 0 17
1937-1938 47 23 19 42 0 12
1938-1939 25 5 5 10 0 6
1939-1940 42 9 11 20 0 6
1940-1941 6 0 1 1 0 0
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 36 6 2 8 0 24
1928-1929 3 0 0 0 0 0
1929-1930 6 0 0 0 0 8
1930-1931 10 5 1 6 0 4
1931-1932 4 0 1 1 0 8
1934-1935 2 0 0 0 0 4
1936-1937 5 0 0 0 0 0
1937-1938 3 1 0 1 0 0
1938-1939 3 0 0 0 0 0

POUVANT ÉVOLUER À LA DÉFENSE COMME À L’ATTAQUE, GEORGES MANTHA A REJOINT SON FRÈRE SYLVIO ET LES CANADIENS EN 1928, LA PREMIÈRE DE 12 SAISONS À MONTRÉAL.

George Mantha a passé une douzaine de saisons complètes avec les Canadiens, membre d’un des premiers duos de frères à évoluer ensemble dans les premières décennies d’existence de la LNH.

Jouant là où son entraîneur avait besoin de lui, que ce soit à la ligne bleue où à l’attaque, le joueur de 5 pieds, 7 pouces et 165 livres était un patineur talentueux avec un tir puissant qui a été appelé à jouer un rôle défensif pendant la plus grande partie de sa carrière.

Après avoir passé plusieurs hivers à s’aligner avec une équipe de Bell Téléphone au sein d’une des nombreuses ligues seniors de l’équipe, Mantha a percé la formation du Tricolore en 1928-1929, rejoignant son frère aîné Sylvio, déjà un vétéran établi dans une LNH qui comptait 10 équipes.

Démontrant de belles aptitudes dans les 21 matchs qu’il a disputés à sa première saison, Mantha a obtenu un statut de joueur à temps complet la saison suivante, disputant les 44 matchs du calendrier et inscrivant cinq buts en cours de route. Évoluant dans un rôle où il devait contrer les meilleurs francs-tireurs adverses, Mantha a aidé les Canadiens à limiter l’attaque de Boston à seulement trois buts en finale, permettant aux siens de balayer la série finale de la coupe Stanley de 1930 face aux Bruins, pourtant largement favoris.

L’année suivante, Mantha a maintenu une excellence en défensive et a aussi profité de ses occasions de marquer. Il a inscrit 11 buts en saison régulière et cinq autres en séries éliminatoires, jouant un grand rôle dans la deuxième conquête consécutive de la coupe Stanley des Canadiens.

Jouant à une époque où les arbitres étaient plus enclins à tourner le dos aux méfaits que de nos jours, Mantha s’est démarqué par son jeu propre. Utilisant sa vitesse, son agilité et son sens d’anticipation, il a bâti son style sur l’intelligence et le talent plutôt que sur des attributs plus primitifs qui ont fait la marque de certains autres joueurs.

Dans la plupart des saisons, Mantha a joué un rôle plutôt défensif, mais quand les circonstances le dictaient, il s’acclimatait rapidement à un autre rôle. Le départ d’Howie Morenz pour Chicago a laissé un trou béant dans l’attaque du Tricolore. Quand on lui a demandé de couvrir la brèche, Mantha a répondu par une production de 13 buts en 1936-1937 et a poursuivi avec une production record de 23 buts la saison suivante, en tête de liste des marqueurs de l’équipe grâce à ses 42 points.

Mantha a joué six matchs de la saison 1940-1941 et a été réaffecté aux Eagles de Washington de la LAH, où il a complété la campagne.

En 488 matchs avec les Canadiens de Montréal, Mantha a marqué 89 buts et a accumulé 102 mentions d’aide. Toujours un joueur gentleman, il n’a purgé que 148 minutes de pénalité dans toute sa carrière.

Après avoir quitté le hockey, Mantha a passé plusieurs années d’implication active dans le sport juvénile et amateur, devenant plus tard le directeur adjoint des sports de la Ville de Montréal. C’est à lui que l’on doit la suggestion d’utiliser le parc Jarry comme site du domicile temporaire d’une équipe de baseball quand les promoteurs recherchaient un domicile pour l’équipe qui allait plus tard devenir les Expos.

Georges Mantha est décédé en 1990 à l’âge de 81 ans. Un des plus grands complexes récréatifs de Montréal comprend deux surfaces, chacune nommée en l’honneur des deux frères Mantha.