NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

KEN DRYDEN (1970-1979)

Ken
Dryden

1952-1963
Position G
Attrape G
Poids 205lbs
Taille 6'4"
Date de naissance 8 août 1947
Lieu de naissance Hamilton, ON, CAN
Saisons - MTL 8
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
MINS Minutes - Nombre total de minutes que le gardien a passées sur la patinoire
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par le gardien
D Défaites - Nombre total de défaites encaissées par le gardien
N Matchs nuls - Nombre total de matchs nuls auxquels a participé le gardien
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par le gardien en prolongation
BC Buts alloués - Nombre total de buts alloués par le gardien
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
TOTAUX 397 23352 258 57 74 0 870 46 2.24
1970-1971 6 327 6 0 0 0 9 0 1.65
1971-1972 64 3800 39 8 15 0 142 8 2.24
1972-1973 54 3165 33 7 13 0 119 6 2.26
1974-1975 56 3320 30 9 16 0 149 4 2.69
1975-1976 62 3580 42 10 8 0 121 8 2.03
1976-1977 56 3275 41 6 8 0 117 10 2.14
1977-1978 52 3071 37 7 7 0 105 5 2.05
1978-1979 47 2814 30 10 7 0 108 5 2.30
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
MINS Minutes - Nombre total de minutes que le gardien a passées sur la patinoire
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par le gardien
D Défaites - Nombre total de défaites encaissées par le gardien
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par le gardien en prolongation
BC Buts alloués - Nombre total de buts alloués par le gardien
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
TOTAUX 112 6846 80 32 0 274 10 2.40
1970-1971 20 1221 12 8 0 61 0 3.00
1971-1972 6 360 2 4 0 17 0 2.83
1972-1973 17 1039 12 5 0 50 1 2.89
1974-1975 11 688 6 5 0 29 2 2.53
1975-1976 13 780 12 1 0 25 1 1.92
1976-1977 14 849 12 2 0 22 4 1.55
1977-1978 15 919 12 3 0 29 2 1.89
1978-1979 16 990 12 4 0 41 0 2.48

TOUS SE RAPPELLENT LA LÉGENDAIRE POSTURE DE KEN DRYDEN, LE MENTON POSÉ SUR SES BRAS CROISÉS AU SOMMET DE SON BÂTON.

De la salle de classe, à la salle du conseil à la Chambre des communes, Ken Dryden a connu du succès dans toutes ses entreprises. Dans les 1970, il a fait carrière au hockey de la LNH est il est rapidement devenu le meilleur de son art – possiblement le meilleur de tous les temps, diront plusieurs partisans.

Sélectionné par Boston à la séance de sélection amateur de 1964, Dryden a été échangé à Montréal peu après, faisant ses débuts avec le Tricolore à la fin de la saison 1970-71.

Après avoir disputé six matchs en saison régulière, Dryden est devenu l’homme de confiance devant les filets des Canadiens en séries éliminatoires. Les adversaires en première ronde étaient les Bruins de Boston, champions en titre de la coupe Stanley et l’équipe la plus crainte du circuit.

Sept matchs plus tard, les Bruins étaient en vacances, tandis que les Canadiens de Montréal devenaient l’équipe Cendrillon de 1971, tirés par le gigantesque finissant en droit de l’Université Cornell (6’4’’ et 205 lbs.) jusqu’à la conquête de la coupe Stanley.

Avec son nom gravé sur la coupe Stanley et un trophée Conn-Smythe en poche, Ken Dryden a officiellement entrepris sa saison recrue l’automne suivant. Le printemps venu, il avait fait preuve qu’il n’était pas qu’un simple coup de vent!

Prenant part à 64 matchs, Dryden a signé 39 victoires et n’a subi que huit revers, affichant une moyenne de buts alloués de 2,24. Il a remporté le trophée Calder et a été invité à garder les filets du Canada dans l’historique série contre l’Union soviétique avant le début de la saison de la LNH.

Après les succès de la Série du siècle, Dryden a poursuivi sa domination chez les gardiens de la LNH. Il a remporté une deuxième coupe Stanley et un premier trophée Vézina en 1972-73.

Tous se rappelleront sa légendaire posture devant le filet des Canadiens, le menton posé sur ses bras croisés au sommet de son bâton, pendant que le jeu se déroulait à l’autre bout de la patinoire. Après un an d’absence en 1973-1974, Dryden a gardé le fort des Canadiens  au cours des cinq saisons suivantes, avec un positionnement sans faute et des réflexes à la vitesse de l’éclair qui le distinguaient des autres cerbères du circuit.

La fin des années 1970 a appartenu aux Canadiens de Scotty Bowman. Le défilé de la coupe Stanley s’est déroulé à Montréal quatre printemps consécutifs entre 1976 et 1979 et Dryden a remporté le trophée Vézina à chacune de ces saisons.

Après sept années complètes à garder le but d’une des plus grandes dynasties du hockey, Ken Dryden a annoncé sa retraite au terme de la saison 1978-1979. Il comptait alors un trophée Calder, un Conn-Smythe, cinq Vézina et six conquêtes de la coupe Stanley à son actif.