NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

LOU FONTINATO (1961-1963)

Lou
Fontinato

1952-1963
Position D
Lance G
Poids 195lbs
Taille 6'1"
Date de naissance 20 janvier 1932
Lieu de naissance Guelph, ON, CAN
Saisons - MTL 2
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 117 4 21 25 0 308
1961-1962 54 2 13 15 0 167
1962-1963 63 2 8 10 0 141
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 6 0 1 1 0 23
1961-1962 6 0 1 1 0 23
Un des hommes les plus craints de la LNH à la fin des années 1950, le défenseur Lou Fontinato s’est amené à Montréal en 1961 en provenance de New York dans la transaction impliquant Doug Harvey.

Loin d’être effrayé par la circulation lourde, Fontinato est le premier joueur à franchir la barrière des 200 minutes de pénalité en une saison.

Un véritable missile sur la glace, les avants adverses se font rapidement remettre à l’ordre par «Leaping Louie » qui, malgré un changement d’uniforme, est exactement le même joueur qu’il a été avec les « Blueshirts ». Ses adversaires gardent la tête haute en pénétrant dans la zone de Montréal. Oublier cette règle d’or est très grave de conséquences pour quiconque croise le chemin de Fontinato.

Un cogneur solide, ne craignant pas de laisser tomber les gants, Fontinato passe 167 minutes au cachot, plus que n’importe qui dans la LNH en 1961-1962.

La saison 1962-1963 se déroule comme la précédente pour Fontinato, qui mène encore son équipe au chapitre des pénalités avec 141 minutes au cachot, plus que le double de ce qu’a accumulé Jean Béliveau, au deuxième rang cette année-là.

Le 9 mars 1963, avec sept matchs à faire au calendrier, Fontinato gagne une course pour la rondelle contre un adversaire des Rangers. Penché pour essayer de recevoir correctement la mise en échec qui suivit, Fontinato ressort perdant du violent contact.

Une vertèbre brisée laisse Fontinato temporairement paralysé et, après une rémission qui le laisse à l’extérieur des rangs professionnels, il se réoriente dans l’agriculture.