NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

MICHEL LAROCQUE (1973-1981)

Michel
Larocque

1952-1963
Position G
Attrape G
Poids 200lbs
Taille 5'10"
Date de naissance 6 avril 1952
Lieu de naissance Hull, QC, CAN
Décédé le 29 juillet 1992
Saisons - MTL 8
Autres numéros 31
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
MINS Minutes - Nombre total de minutes que le gardien a passées sur la patinoire
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par le gardien
D Défaites - Nombre total de défaites encaissées par le gardien
N Matchs nuls - Nombre total de matchs nuls auxquels a participé le gardien
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par le gardien en prolongation
BC Buts alloués - Nombre total de buts alloués par le gardien
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
TOTAUX 231 13253 144 48 31 0 624 17 2.83
1973-1974 27 1431 15 8 2 0 69 0 2.89
1974-1975 25 1480 17 5 3 0 74 3 3.00
1975-1976 22 1220 16 1 3 0 50 2 2.46
1976-1977 26 1525 19 2 4 0 53 4 2.09
1977-1978 30 1729 22 3 4 0 77 1 2.67
1978-1979 34 1986 22 7 4 0 94 3 2.84
1979-1980 39 2259 17 13 8 0 125 3 3.32
1980-1981 28 1623 16 9 3 0 82 1 3.03
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
MINS Minutes - Nombre total de minutes que le gardien a passées sur la patinoire
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par le gardien
D Défaites - Nombre total de défaites encaissées par le gardien
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par le gardien en prolongation
BC Buts alloués - Nombre total de buts alloués par le gardien
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
TOTAUX 12 684 6 5 0 29 1 2.54
1973-1974 6 364 2 4 0 18 0 2.97
1978-1979 1 20 0 0 0 0 0 0.00
1979-1980 5 300 4 1 0 11 1 2.20

MICHEL LAROCQUE A ÉTÉ UN GARDIEN SUBSTITUT DE PREMIER PLAN DANS LES ANNÉES 1970.

Natif de Hull, Michel « Bunny » Larocque a joué son hockey junior sur la rive adverse, à Ottawa. Véritable homme de fer des 67, il a gardé les buts dans 50 parties à chacune de ses trois saisons dans la Ligue junior de l'Ontario, de 1969 à 1972. Au terme de son stage junior, Larocque a toutefois dû attendre une décennie avant de répéter cet exploit.

Sélectionné au sixième échelon par les Canadiens lors du repêchage amateur de 1972, le gardien de but de 20 ans a disputé sa première saison professionnelle avec les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse, conservant une moyenne de buts alloués de 2,50 en 47 matchs. Cette statistique, la meilleure de la ligue américaine, a valu à Larocque et son coéquipier Michel Laprise le trophée Harry « Hap » Holmes Memorial.

La carrière de Larocque dans l'organisation des Canadiens a débloqué lors de la saison 1973-1974. Le gardien titulaire Ken Dryden ayant décidé de se retirer pour une année, une place s'ouvrait alors au sein de la rotation des gardiens de but. Larocque a partagé le filet cette saison-là avec Wayne Thomas et Michel Plasse. Jouant aux côtés de joueurs plus expérimentés, Larocque a gardé les buts dans 27 rencontres, gagnant le droit de disputer six parties éliminatoires.

L'année suivante, le retour de Dryden a repoussé Bunny Larocque dans un rôle d'auxiliaire. Loin de s'en plaindre, Larocque se préparait à la manière d'un gardien partant, prêt défendre les buts à chaque match. Quand l'équipe avait besoin de lui, une trentaine de fois en moyenne par année, Larocque prouvait qu'il valait son pesant d'or.

En cinq ans comme auxiliaire à Dryden, Larocque a pris part à 137 matchs, récoltant 89 victoires et seulement 18 défaites. En 1976-1977, il a dominé le circuit au chapitre de la moyenne de buts alloués, avec 2,09.

Entre novembre 1977 et avril de l'année suivante, Larocque s'est révélé imbattable, remportant 22 parties consécutives pour établir un record d'équipe qui tient toujours. Aussi populaire auprès de ses coéquipiers que du public, Larocque, qui aurait pu voir plus d'action ailleurs, se plaisait dans un rôle d'auxiliaire au sein d'une des grandes dynasties du hockey, faisant le plein d'honneurs.

Prenant part à quatre conquêtes de la coupe Stanley de suite, il a partagé le Vézina avec Dryden lors des trois dernières, de 1977 à 1979. La fin de l'ère Dryden a vu de nouveaux venus batailler pour le poste de gardien numéro un. Larocque a été un des trois cerbères à défendre le filet montréalais lors de la saison 1980-1981 et un des quatre l'année suivante.

En mars 1981, Bunny Larocque a été échangé aux Maple Leafs, avec qui il a terminé la saison. Cet hiver-là, le trio de gardiens montréalais s'est illustré en allouant le moins grand nombre de buts dans la ligue, s'assurant les honneurs du trophée Vézina.

Larocque, qui avait disputé 28 parties avant de passer aux Maple Leafs, a ainsi partagé un quatrième Vézina. Après une saison et demie à Toronto, Larocque s'est aligné avec les Flyers de Philadelphie et les Blues de St-Louis avant de prendre sa retraite en 1984.

En 1992, Michel Larocque fut emporté par le cancer à l'âge de 40 ans.