NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

PAUL MEGER (1949-1955)

Paul
Meger

1952-1963
Position AG
Lance G
Poids 160lbs
Taille 5'7"
Date de naissance 17 février 1929
Lieu de naissance Watrous, SK, CAN
Saisons - MTL 6
Autres numéros 4,12,19
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 212 39 52 91 0 118
1950-1951 17 2 4 6 0 6
1951-1952 69 24 18 42 0 44
1952-1953 69 9 17 26 0 38
1953-1954 44 4 9 13 0 24
1954-1955 13 0 4 4 0 6
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 35 3 8 11 0 16
1949-1950 2 0 0 0 0 2
1950-1951 11 1 3 4 0 4
1951-1952 11 0 3 3 0 2
1952-1953 5 1 2 3 0 4
1953-1954 6 1 0 1 0 4
Trois nouveaux jeunes joueurs de talents s’imposent comme ailiers gauches avec les Canadiens en 1951-1952. Dickie Moore et Dick Gamble ont eu l’opportunité d’avoir de longues carrières chez les professionnels, mais Paul Meger a eu moins de chance, lorsque sa carrière s’est brusquement arrêtée à la suite d’une blessure qui aurait pu mettre fin à sa vie, trois saisons plus tard.

Natif de la Saskatchewan, devenu professionnel à l’automne 1949 avec le club-école des Canadiens dans la LHA, à Buffalo, Meger cumule 66 points à sa première saison. Son travail est reconnu, puisqu’il obtient le titre de Recrue de l’année, en 1949-1950. Il se joint au grand club pour deux matchs en séries éliminatoires, avant de participer à 17 matchs la saison suivante, amassant six points en saison régulière et quatre en séries.

Évoluant aux côtés de Bernard Geoffrion et de Billy Reay, la vitesse de Meger et son jeu en avant du but lui permettent d’accumuler 24 buts et 18 passes, bon pour le troisième rang des pointeurs chez les Canadiens cette saison-là. Relativement petit, l’attaquant de 5 pieds 7 pouces, 160 livres a marqué plusieurs buts importants et a enregistré son seul tour du chapeau en carrière en 1951-1952, dans une victoire écrasante de 8-3 sur les Blackhawks.

Il se concentre sur l’aspect défensif de son jeu la saison suivante, ce qui fait que son nombre de buts diminue considérablement, touchant le fond du filet seulement neuf fois. Il demeure toutefois l’un des meilleurs fabricants de jeu du Tricolore, avec 17 passes. À sa dernière saison complète dans l’uniforme des Canadiens, en 1952-1953, Meger termine l’année en gravant son nom sur la coupe Stanley.

Il passe la saison 1953-1954 à cheval entre les Canadiens et les Royaux de Montréal dans la QSHL. Meger débute toutefois la campagne suivante dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, gardant un poste régulier lors des 12 premiers matchs. Il amorce la rencontre du 9 novembre contre les Bruins, mais ne la terminera pas. Une collision entre lui et le joueur bostonnais Léo Labine met fin à la carrière de Meger, le patin de Labine lui brisant le lobe temporal, touchant même le cerveau.

Grâce à une chirurgie rapide, la vie de ce jeune homme de 25 ans est sauve, mais sa carrière de hockeyeur est terminée. À la fin de la saison, ses coéquipiers décident de se cotiser et lui offrent une partie de leur bonus, obtenu en séries.