NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

PIERRE BOUCHARD (1970-1978)

Pierre
Bouchard

1952-1963
Position D
Lance G
Poids 205lbs
Taille 6'2"
Date de naissance 20 février 1948
Lieu de naissance Longueuil, QC, CAN
Saisons - MTL 8
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 489 16 66 82 136 379
1970-1971 51 0 3 3 3 50
1971-1972 60 3 5 8 10 39
1972-1973 41 0 7 7 11 69
1973-1974 60 1 14 15 8 25
1974-1975 79 3 9 12 24 65
1975-1976 66 1 11 12 20 50
1976-1977 73 4 11 15 33 52
1977-1978 59 4 6 10 27 29
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 76 3 10 13 0 56
1970-1971 13 0 1 1 0 10
1971-1972 1 0 0 0 0 0
1972-1973 17 1 3 4 0 13
1973-1974 6 0 2 2 0 4
1974-1975 10 0 2 2 0 10
1975-1976 13 2 0 2 0 8
1976-1977 6 0 1 1 0 6
1977-1978 10 0 1 1 0 5

MALGRÉ SON STYLE ROBUSTE, PIERRE BOUCHARD JETAIT RAREMENT LES GANTS; SON PHYSIQUE IMPOSANT DISSUADANT LA PLUPART DE SES ADVERSAIRES.

Surnommé « Baby Butch » en l'honneur de son père Émile, Pierre Bouchard a passé huit ans à Montréal, jouant un rôle important au sein de l'équipe qui a dominé le hockey dans les années 1970.

Sélectionné au cinquième rang du repêchage amateur de 1965, le défenseur de 6 pieds, 2 pouces et 205 livres a disputé son hockey junior à Montréal avant de passer chez les professionnels à l’âge de 19 ans. Après deux saisons passées avec les Barons de Cleveland et les Voyageurs de Montréal de la Ligue américaine, Bouchard a percé l'alignement du Tricolore à l'aube de la saison 1970-1971.

Évoluant au sein d'une brigade défensive expérimentée, Bouchard apportait une bonne dose de robustesse. Au terme de sa saison recrue, le Tricolore a remporté l’un de ses championnats les plus mémorables, l'équipe vivant à cette époque une importante période de transition. Pour Bouchard, il s'agissait de la première de cinq conquêtes de la coupe Stanley.

Voyant son temps de glace augmenter au fil des saisons, Bouchard pratiquait un style de jeu rude, mais propre. Un policier qui usait davantage la dissuasion que la correction, il cherchait rarement la bisbille, se retrouvant au cachot moins souvent que nombre de ses collègues à travers la ligue.

Vers la fin des années 1970, alors que le « Big Three » terrorisait les gardiens adverses, Bouchard, lui, poursuivait son travail hermétique en zone défensive. Un arrière classique au style conservateur qui palliait à son manque de vitesse par sa force et son positionnement sur la glace, Bouchard était une ressource fiable à la ligne bleue.

Se portant rarement à l'attaque, Bouchard a récolté trois points à sa première campagne avant d'augmenter sa production à une douzaine de points au cours des saisons suivantes. En 489 parties en saison régulière avec le Tricolore, Bouchard a amassé 16 buts et 66 aides. En séries d'après-saison, il a totalisé trois buts et dix aides en 76 rencontres.

Un homme volubile doté d'un grand sens de l'humour, Bouchard a donné beaucoup à l’équipe, autant sur la patinoire qu'à l'extérieur. Tout comme aujourd'hui, les attentes des partisans du Tricolore étaient à cette époque lourdes à porter pour certains joueurs. L'attention qu'accaparait Bouchard dans le vestiaire permettait à ses coéquipiers de respirer un peu et de se concentrer sur le travail qu'ils avaient à accomplir sur la glace.

Pierre Bouchard a remporté une seconde coupe Stanley avec les Canadiens en 1973 et a participé à trois conquêtes consécutives entre 1976 et 1978. Les Capitals de Washington ont acquis les droits du défenseur en 1978 et c'est dans la capitale américaine que Bouchard a pris sa retraite en 1982 pour se concentrer sur sa carrière dans le monde des affaires et dans les médias.