NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

RICK GREEN (1982-1989)

Rick
Green

1952-1963
Position D
Lance G
Poids 220lbs
Taille 6'3"
Date de naissance 20 février 1956
Lieu de naissance Belleville, ON, CAN
Saisons - MTL 7
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 399 10 79 89 37 183
1982-1983 66 2 24 26 23 58
1983-1984 7 0 1 1 -5 7
1984-1985 77 1 18 19 -11 30
1985-1986 46 3 2 5 -9 20
1986-1987 72 1 9 10 -1 10
1987-1988 59 2 11 13 21 33
1988-1989 72 1 14 15 19 25
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 97 3 16 19 -2 73
1982-1983 3 0 0 0 0 2
1983-1984 15 1 2 3 0 33
1984-1985 12 0 3 3 0 14
1985-1986 18 1 4 5 0 8
1986-1987 17 0 4 4 0 8
1987-1988 11 0 2 2 -2 2
1988-1989 21 1 1 2 0 6

UN VÉRITABLE MUR À LA LIGNE BLEUE DES CANADIENS, RICK GREEN A DISPUTÉ SEPT SAISONS À MONTRÉAL ET REMPORTÉ UNE COUPE STANLEY.

Imposant, athlétique et suffisamment intimidant pour faire hésiter les attaquants adverses à se présenter dans son territoire, Rick Green a patrouillé la ligne bleue pour quatre équipes différentes dans la LNH. C'est toutefois à Montréal que le défenseur a connu ses meilleures saisons.

Green a atteint la Ligue nationale de hockey au sein de l'organisation des Capitals qui l'avait sélectionnée au tout premier rang lors du repêchage amateur de 1976. Un compétiteur féroce qui se spécialisait dans l'art de dégager le devant du filet, Green contribuait également à l'effort offensif à Washington, récoltant entre 20 et 40 points annuellement. Il n’a toutefois jamais eu la chance d’y disputer une seule rencontre éliminatoire.

Après six saisons au cours desquels il est devenu un des défenseurs les plus redoutés de la ligue, Green s'est amené à Montréal avec Ryan Walter en 1982 dans un échange monstre qui a vu quatre joueurs du Tricolore quitter l'organisation. À Montréal, il a poursuivi son travail efficace, utilisant sa robustesse pour devenir une valeur sûre à la ligne bleue de l'équipe.

Au cours des sept saisons suivantes, le défenseur de 6 pieds 3 pouces et 220 livres s'est concentré à chasser les attaquants adverses de la zone payante, à ralentir leur montée au filet et à récupérer la rondelle le long des rampes et dans les coins. À Montréal, sa production offensive a diminué, Green campant le rôle d'un arrière à vocation défensive, mais pas son importance au sein de la brigade défensive.

Après avoir été tenu à l’écart du jeu pour une importante partie de la saison 1985-1986 en raison d'un pouce cassé, Green est revenu au jeu et a enregistré cinq points en séries, un sommet personnel, et aider le Tricolore à remporter une 23e coupe Stanley.

Bien que son jeu passât souvent inaperçu auprès des partisans, les médias locaux avaient remarqué l’importance de son travail. Ils lui ont décerné en 1987 le trophée Jacques-Beauchamp, remis annuellement au joueur qui contribue aux succès de l'équipe mais sans en retirer d'honneurs particuliers.

Le corps de Rick Green subissait régulièrement les contrecoups de son style de jeu et pour cette raison, au terme de la saison 1988-1989, il a décidé d'accrocher ses patins. Il a par la suite effectué un bref retour au hockey en sol européen avant de porter successivement l'uniforme des Red Wings et des Islanders.

Convergeant en douceur vers le poste d'entraîneur, Green a occupé les fonctions d'assistant-entraîneur pour les Islanders et les Kings avant d'effectuer un retour au bercail. Embauché au début de la saison 1999-2000, il a passé les six années suivantes derrière le banc du Tricolore, agissant comme assistant-entraîneur jusqu’en 2005-2006.