NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10

Joueurs

TERRANCE HARPER (1962-1972)

Terrance
Harper

1952-1963
Position D
Lance G
Poids 200lbs
Taille 6'1"
Date de naissance 27 janvier 1940
Lieu de naissance Regina, SK, CAN
Saisons - MTL 10
Autres numéros 25
Statistiques
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 554 14 112 126 99 805
1962-1963 14 1 1 2 0 10
1963-1964 70 2 15 17 0 149
1964-1965 62 0 7 7 0 93
1965-1966 69 1 11 12 0 91
1966-1967 56 0 16 16 0 99
1967-1968 57 3 8 11 21 66
1968-1969 21 0 3 3 7 37
1969-1970 75 4 18 22 27 109
1970-1971 78 1 21 22 35 116
1971-1972 52 2 12 14 9 35
SAISON
SAISON
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
+/- Plus/Moins - Différentiel total affiché par le joueur
PUN Minutes de pénalité - Nombre total de minutes de pénalité récoltées par le joueur
TOTAUX 94 4 12 16 0 116
1962-1963 5 1 0 1 0 8
1963-1964 7 0 0 0 0 6
1964-1965 13 0 0 0 0 19
1965-1966 10 2 3 5 0 18
1966-1967 10 0 1 1 0 15
1967-1968 13 0 1 1 0 8
1968-1969 11 0 0 0 0 8
1970-1971 20 0 6 6 0 28
1971-1972 5 1 1 2 0 6

UN DES DÉFENSEURS LES PLUS COSTAUDS DE L’ÉPOQUE, TERRY HARPER A FAIT DU JEU DÉFENSIF SA SPÉCIALITÉ AU COURS DE SES DIX SAISONS À MONTRÉAL.

Il n'était pas le plus rapide et ne possédait pas le lancer frappé le plus puissant, mais la détermination que Terry Harper affichait lui a permis de disputer plus de 1 000 parties et 19 saisons dans la LNH. Il a joué les 554 premiers matchs de sa carrière dans l'uniforme du Tricolore, participant à la conquête de cinq coupes Stanley.

Après trois saisons avec les Pats de Regina, l'équipe de sa ville natale, le jeune défenseur s'est joint à l'organisation du Tricolore et a roulé sa bosse avec les Royaux de Montréal et les Canadiens de Hull-Ottawa de la Ligue de hockey professionnel de l'est.

Il a fait sa première apparition avec le grand club en 1962-1963, disputant onze parties en saison régulière et cinq en séries. L'année suivante, Harper n'a pas manqué une seule partie, récoltant 17 points et 149 minutes de pénalité, des statistiques qui reflètent le style de jeu du défenseur.

Peu excitant à voir jouer, c'est davantage par son ardeur au travail que Terry Harper s'est démarqué, devenant un arrière à caractère défensif fiable. Solide à la ligne bleue, Harper gardait le fort pendant que son partenaire se portait à l'attaque.

À 6 pieds, 1 pouce et 200 livres, Harper était un des arrières les plus imposants de la ligue. Il se servait de son physique pour menotter les attaquants adverses et leur faire perdre le contrôle du disque. Costaud, fort et habile à distribuer de solides coups d'épaule, Harper obtenait par contre moins de succès lorsqu'il venait le temps de laisser tomber les gants. Il a remporté très peu de combats au fil de sa carrière, sans jamais toutefois refuser une invitation.

Jouant devant un public montréalais exigeant, Harper était souvent la cible d'invectives. Il n'a par contre jamais laissé la pression affecter ses performances, se concentrant sur une chose: punir l'adversaire avec ses coups d'épaule.

Au moment de quitter Montréal pour Los Angeles à la fin de la saison 1971-1972, Harper avait accumulé 805 minutes de pénalité dans l'uniforme bleu, blanc et rouge. En huit ans à Montréal, Harper et ses coéquipiers ont atteint la finale à six reprises et gravé leur nom cinq fois sur l'emblème de la suprématie au hockey.

Assurant le rôle qui lui avait été attribué à Los Angeles, le vétéran amenait une bonne dose d'expérience et était un exemple pour les jeunes. Harper a porté le gilet mauve et jaune des Kings pendant trois saisons avant de prendre la direction de Détroit pour trois autres années.

En 1975-1976, à 36 ans, un âge qui sonne souvent le glas pour plusieurs joueurs, Harper a connu sa meilleure saison sur le plan offensif. Il a atteint des sommets personnels pour les buts, avec 8, et les aides, avec 25.

Saint-Louis et Colorado ont représenté les derniers arrêts pour Terry Harper dans la Ligue nationale de hockey. Le défenseur a pris sa retraite au terme de la saison 1980-1981.