NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nha
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Bulldogs de Québec 18 10 8 81 79
Sénateurs d'Ottawa 18 9 9 99 83
Wanderers de Montréal 18 9 9 95 96
Canadiens de Montréal 18 8 10 59 66
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
5 Didier Pitre 18 28 0 28
7 Eugène Payan 18 8 0 8
6 Jack Laviolette 17 7 0 7
4 Frank Glass 16 7 0 7
8 Hector Dallaire 12 5 0 5
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Georges Vézina 18 8-10-0 0 3.57
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

Avant le premier match de la saison, les Canadiens encaissent une lourde perte. La vedette Newsy Lalonde rejoint les Millionnaires de Vancouver de l’Association de hockey de la Côte Pacifique, un nouveau circuit créé par les frères Frank et Lester Patrick.

Passé maître dans l’art de dénicher de nouveaux talents, le gérant Jack Laviolette offre des contrats aux attaquants Louis Berlinquette et Pierre Vézina, le frère de Georges.

Mais l’embauche qui fait le plus de bruit est celle de Frank Glass, l’ancien capitaine des Wanderers de Montréal. Ce faisant, les Canadiens transgressent la règle leur interdisant d’embaucher des joueurs anglophones, eux qui ont la mainmise sur les joueurs francophones.

Malgré l’arrivée de nouveaux joueurs, la perte de Lalonde hypothèque l’attaque montréalaise.

Napoléon Dorval, un actionnaire de l’équipe, amorce la campagne derrière le banc. Les Canadiens remportent six de leurs dix premières rencontres, mais subissent par la suite six défaites consécutives.

Malgré cela, les Canadiens concluent la saison avec une fiche de huit victoires et dix revers et doivent se contenter du dernier rang au classement général.

Didier Pitre, la seule réelle menace offensive de l’équipe, connaît tout de même la saison la plus productive depuis le début de sa carrière alors qu’il marque 28 buts, le deuxième plus haut total de l’ANH derrière Skene Ronan d’Ottawa.

Georges Vézina dispute tous les matchs de l’équipe et pour une deuxième saison de suite est nommé meilleur gardien de la ligue. Malgré le dernier rang occupé par Montréal, le brio de Vézina permet au Tricolore d’accorder seulement 66 buts à l’adversaire, le plus faible total de la ligue.