NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Sénateurs d'Ottawa 18 12 6 24 71 53
Canadiens de Montréal 18 10 8 20 88 78
Arenas de Toronto 18 5 13 10 64 92
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
4 Newsy Lalonde 17 22 10 32
6 Odie Cleghorn 17 22 6 28
5 Didier Pitre 17 14 5 19
11 Jack McDonald 18 8 4 12
7 Joe Malone 8 7 2 9
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Georges Vézina 18 10-8-0 1 4.19
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La deuxième saison de la LNH est à nouveau disputée sous le signe de la précarité pour le jeune circuit. Comme ça a été le cas lors de la saison inaugurale, un club abandonne avant la fin de la campagne. Les Arenas de Toronto abdiquent après avoir disputé 18 des 20 matchs de leur calendrier, ne laissant que les Canadiens et les Sénateurs d’Ottawa dans la course.

La saison divisée favorise de nouveau Montréal, qui termine la première moitié du calendrier avec un dossier de 7-3, et, comme en 1917-1918, connaît une difficile deuxième partie de saison.

Les Canadiens marquent 88 buts, soit presque un but de plus par match que leurs plus proches poursuivants à ce chapitre, alignant l’attaque la plus dangereuse des trois formations de la LNH. Newsy Lalone mène le circuit dans la catégorie des buts, des passes et des points.

Nouveau venu et ancien porte-couleurs des Wanderers de Montréal, Odie Cleghorn égale la marque de 22 buts de Lalonde et termine la saison au deuxième rang du club et de la LNH dans la colonne des passes et des points. Didier Pitre inscrit 14 buts et même le gardien Georges Vézina participe à la production offensive avec une mention d’aide, la première de l’histoire attribuée à un gardien de la LNH.

Sans céder un pouce, les plus costauds de l’équipe dominent le circuit à leur façon puisque Joe Hall et Bert Corbeau sont les joueurs les plus punis de la ligue.

Même si Ottawa ne termine pas la deuxième moitié de saison au sommet du classement, les Sénateurs, la seule autre équipe en lice, affrontent les Canadiens en séries éliminatoires.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

La finale, sous la forme quatre de sept, fut de très courte durée.

Montréal s’empare de l’avantage en remportant le premier match 8 à 4, puis les deux rencontres suivantes par des marques identiques de 6 à 3. Ottawa se relève pour remporter le quatrième match, mais les Canadiens mettent fin à la série grâce à une victoire de 4-2 à domicile.

Auteur de cinq buts dans le troisième match, Newsy Lalonde termine la série avec 11 buts, bon pour une place dans le livre des records. Lalonde marquera également six des 10 buts des siens en finale de la coupe Stanley face aux Metropolitans de Seattle, champions de la PCHA.

Seattle blanchit les visiteurs 7 à 0 dans le premier match. Montréal rebondit par un gain de 4 à 2 grâce aux quatre buts de Lalonde. Les écluses sont également ouvertes dans le troisième match remporté 7 à 2 par Seattle.

Dans le quatrième affrontement, les gardiens Georges Vézina et Hap Holmes sont invincibles en temps réglementaire et même après 20 minutes de prolongation, on doit se résigner à inscrire un match nul au dossier.

Joe Hall est admis à l’hôpital au cours du cinquième match, victime de la pandémie de grippe qui fait rage. Ses coéquipiers remportent une victoire de 4 à 3 en prolongation ce soir-là, mais la série est interrompue par la suite, un trop grand nombre de joueurs des deux formations ont contracté la maladie.

À égalité 2 à 2, la série ne sera jamais été reprise, si bien que pour la première fois depuis son introduction en 1893, la coupe Stanley n’est pas décernée cette année-là.

Parcours en séries
Finale LNH - Sénateurs d'Ottawa
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
22 février 1919 OTT 4 MTL 8  
27 février 1919 MTL 5 OTT 3  
1er mars 1919 OTT 3 MTL 6  
3 mars 1919 MTL 3 OTT 6  
6 mars 1919 OTT 2 MTL 4  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-1
Finale de la coupe Stanley - Metropolitans de Seattle
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
19 mars 1919 MTL 0 SEA 7  
22 mars 1919 MTL 4 SEA 2  
24 mars 1919 MTL 2 SEA 7  
26 mars 1919 MTL 0 SEA 0  
30 mars 1919 MTL 4 SEA 3  
La finale est annulée en raison de la grippe espagnole