NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Sénateurs d'Ottawa 24 14 8 2 30 106 84
St.Patricks de Toronto 24 13 10 1 27 98 97
Canadiens de Montréal 24 12 11 1 25 88 94
Tigers de Hamilton 24 7 17 0 14 88 105
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
2 Sprague Cleghorn 24 17 9 26
6 Odie Cleghorn 24 21 3 24
5 Billy Boucher 24 17 5 22
8 Louis Berlinquette 24 13 5 18
4 Newsy Lalonde 20 9 5 14
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Georges Vézina 24 12-11-1 0 3.84
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La saison 1921-1922 de la LNH est marquée par l’élimination du calendrier divisé. Ainsi, les deux équipes en tête du classement au terme de la saison régulière de 24 matchs accèdent à la série finale.

À Montréal, une restructuration au niveau de la haute direction s’opère suite du décès de George Kennedy, mort des effets de l’épidémie de grippe qui a forcé l’annulation de la finale de la coupe Stanley en 1919.

Sur la glace, l’entraîneur Léo Dandurand travaille à renforcer la défensive des Canadiens, ramenant l’ancien membre du Tricolore Billy Couture et effectuant une transaction pour acquérir le très robuste Sprague Cleghorn, le frère d’Odie. Cleghorn, Couture et Bert Corbeau mesurent chacun au moins 5 pieds 10 et pèsent plus de 190 livres, devenant ainsi le premier « Big Three » de l’histoire des Canadiens à la ligne bleue.

Odie et Sprague Cleghorn, le premier duo de frères des Canadiens, terminent en tête des marqueurs de l’équipe avec 24 points chacun. Sprague figure en tête des joueurs les plus punis du circuit en 1921-1922 en vertu de ses 63 minutes de punition. Le nouveau venu Billy Boucher inscrit 17 buts, indiquant qu’il sera un joueur à surveiller.

Si la défensive de l’équipe s’est solidifiée, l’attaque des Canadiens n’inscrit que 88 buts en 1921-1922, la dernière de Newsy Lalonde avec l’équipe. Leur dossier de 12-11-1 leur confère le troisième rang au terme de la saison et les exclut des séries éliminatoires pour un troisième printemps de suite, une période d’insuccès qu’on ne reverra plus pendant presque huit décennies.