NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Tigers de Hamilton 30 19 10 1 39 90 60
St.Patricks de Toronto 30 19 11 0 38 90 84
Canadiens de Montréal 30 17 11 2 36 93 56
Sénateurs d'Ottawa 30 17 12 1 35 83 66
Maroons de Montréal 30 9 19 2 20 45 65
Bruins de Boston 30 6 24 0 12 49 119
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
4 Aurèle Joliat 25 30 11 41
7 Howie Morenz 30 28 11 39
5 Billy Boucher 30 17 13 30
2 Sprague Cleghorn 27 8 10 18
6 Odie Cleghorn 30 3 3 6
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Georges Vézina 30 17-11-2 5 1.81
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

Sans trop apporter de changements à l’alignement, les Canadiens offre tout de même un important élément de nouveauté à l’ouverture de la saison 1924-1925. Pour remplacer le familier logo CH, le club fait broder une carte du monde sur le devant de son uniforme pour symboliser la suprématie mondiale du club.

Un air de fraîcheur souffle aussi sur la LNH qui accueille deux autres formations pour ainsi passer à six clubs. Les Bruins de Boston deviennent la première équipe américaine du circuit et les Maroons de Montréal, les plus proches rivaux des Canadiens, disputant leurs matchs locaux au nouveau Forum de Montréal.

À l’attaque, Howie Morenz, Billy Boucher et Aurèle Joliat continuent de maltraiter les gardiens adverses grâce à leur vitesse, leurs déplacements trompeurs et leurs passes précises. Comme ce fut le cas l’année précédente, la production offensive est l’affaire de Morenz et de Joliat, qui inscrivent 58 des 93 buts de l’équipe.

Devant le filet, Georges Vézina poursuit sa progression par un rendement exceptionnel. Il signe cinq jeux blancs et n’accorde que 1,81 but par match, pour terminer en tête de la LNH à ce chapitre.

Faibles, les équipes d’expansion permettent aux équipes établies de terminer la saison avec des dossiers positifs. Les Canadiens terminent au troisième rang avec une fiche de 17-11-3, mais ce sont les Tigers de Hamilton qui surprennent le plus. Occupants du dernier rang du classement au cours des quatre saisons précédentes, ils se hissent au sommet de la ligue, obtenant même un laissez-passer en finale des séries éliminatoires de la LNH.

Deuxième, Toronto affronte Montréal pour identifier l’autre finaliste, mais les plans se brouillent en raison du premier conflit de travail de l’histoire de la ligue.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Les séries éliminatoires de la LNH en 1925 se déroulent d’abord sans histoire avec une première série de deux matchs au total des buts opposant les Canadiens aux St-Patricks. Montréal remporte les deux rencontres, d’abord 3 à 2 à domicile, puis 2 à 0 à Toronto, pour accéder à la finale contre Hamilton.

Frustrés de voir leur saison de travail accrue de six matchs sans que cela ne paraisse sur leur chèque de paie, les joueurs de Hamilton déclenchent la première grève de l’histoire de la LNH, réclamant un salaire pour les matchs éliminatoires.

Suspendus pour cette effronterie, les Tigers de Hamilton s’éteignent peu de temps après. Les Canadiens sont déclarés champions de la LNH et prennent le train vers l’ouest du continent pour défendre leur titre de champion de la coupe Stanley face aux Cougars de Victoria dans une série au meilleur de cinq matchs disputée en Colombie-Britannique.

Entraînés et gérés par Lester Patrick, les Cougars profitent de l’ajout de plusieurs joueurs du club de Seattle dans la Ligue de hockey de l’Ouest du Canada pour remporter une victoire de 5 à 2 dans le premier match. À Vancouver, les Cougars ont le dessus par la marque de 2 à 1 dans le deuxième match avant que Montréal ne remporte le troisième affrontement 4 à 2.

Victoria domine le quatrième et dernier match, l’emportant 6 à 1 et la série 3 à 1 pour devenir la dernière formation de l’extérieur de la LNH à soulever la coupe Stanley.

C’était aussi le dernier match disputé par les frères Cleghorn dans l’uniforme des Canadiens.

Parcours en séries
Demi-finale LNH - Maple Leafs de Toronto
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
11 mars 1925 TOR 2 MTL 3  
13 mars 1925 MTL 2 TOR 0  
Les Canadiens remportent la série au total de buts 5-2
Finale LNH - Tigers de Hamilton
Les Canadiens sont déclarés champions de la LNH en raison de la grève des joueurs de Hamilton
Finale de la coupe Stanley - Cougars de Victoria
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
21 mars 1925 MTL 2 VIC 5  
23 mars 1925 MTL 1 VIC 3  
27 mars 1925 MTL 4 VIC 2  
30 mars 1925 MTL 1 VIC 6  
Victoria remporte la série trois-de-cinq 3-1