NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Sénateurs d'Ottawa 36 24 8 4 52 77 42
Maroons de Montréal 36 20 11 5 45 91 73
Pirates de Pittsburgh 36 19 16 1 39 82 70
Bruins de Boston 36 17 15 4 38 92 85
Americans de New York 36 12 20 4 28 68 89
St.Patricks de Toronto 36 12 21 3 27 92 114
Canadiens de Montréal 36 11 24 1 23 79 108
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
7 Howie Morenz 31 23 3 26
4 Aurèle Joliat 35 17 9 26
5 Albert Leduc 32 10 3 13
5 Billy Boucher 34 8 5 13
9 Alfred Lepine 27 9 1 10
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Herb Rhéaume 31 10-20-1 0 2.92
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La saison 1925-1926 est le théâtre d’une nouvelle expansion américaine dans la LNH, qui passe à sept équipes, dont trois aux États-Unis, avec l’ajout des Pirates de Pittsburgh et le transfert des Tigers de Hamilton, qui deviennent les Americans de New York.

De nombreux changements se produisent également chez les Canadiens alors que Billy Coutu est nommé capitaine et Cecil Hart devient entraîneur-chef de la formation. Toutefois, le plus important changement survient pendant le match d’ouverture quand Georges Vézina s’effondre devant son filet et est doit être transporté d’urgence à l’hôpital. Le seul homme à avoir défendu la cage des Canadiens dans la LNH s’éteint quatre mois plus tard d’une tuberculose.

Alphonse « Frenchy » Lacroix, héros de l’équipe olympique américaine aux Jeux d’hiver de 1924, termine le match à la place de Vézina. Quelques matchs plus tard, Lacroix cède son poste à Herb Rhéaume, mais personne ne parvient à remplacer véritablement un des plus grands gardiens de l’histoire de la LNH à l’époque.

Les attaquants Pit Lépine et Wildor Larochelle se taille un poste au sein du club cette saison-là, mais ils jouent peu en raison du brio du trio d’Howie Morenz. Albert Leduc, plus tard surnommé le « navire de guerre » (Battleship) en raison de ses mises en échec sans pitié, rejoint Sylvio Mantha à la ligne bleue, faisant d’eux un duo prometteur pour les années à venir.

Même si Morenz et Aurèle Joliat terminent parmi les cinq meilleurs marqueurs de la LNH et que Billy Boucher dispute de l’excellent hockey aux deux bouts de la patinoire, les Canadiens ne sont jamais dans le coup en 1925-1926. Une série de 12 défaites consécutives en fin de saison coule le Tricolore tandis que les Maroons surprennent les Sénateurs d’Ottawa, champions du calendrier régulier, pour remporter le championnat de la LNH et ensuite vaincre les Cougars de Victoria et gagner la coupe Stanley.