NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
canadian
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Sénateurs d'Ottawa 44 30 10 4 64 86 69
Canadiens de Montréal 44 28 14 2 58 99 67
Maroons de Montréal 44 20 20 4 44 71 68
Americans de New York 44 17 25 2 36 82 91
St.Patricks de Toronto 44 15 24 5 35 79 94
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
7 Howie Morenz 44 25 7 32
4 Aurèle Joliat 43 14 4 18
9 Alfred Lepine 44 16 1 17
6 Art Gagné 44 14 3 17
2 Sylvio Mantha 43 10 5 15
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 George Hainsworth 44 28-14-2 14 1.47
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

Les Canadiens entreprennent la saison 1926-1927 dans une LNH fort différente. Une autre expansion coïncidant avec la fin de la Ligue de l’Ouest ajoute trois formations à la ligue. La fin des activités de la Ligue de l’Ouest signifie donc que la coupe Stanley sera dorénavant décernée au champion de la LNH.

Les Rangers de New York, les Blackhawks de Chicago et les Cougars de Détroit font passer la ligue à dix équipes, introduisant ainsi une structure de divisions à la ligue. La division américaine réunit les formations basées aux États-Unis, à l’exception des Americans de New York, qui évoluent dans la division canadienne.

Le club de Cecil Hart a maintenant un nouveau domicile, le Forum, qui accueille aussi les Maroons depuis 1924. Dans ce nouveau chez-soi, les Canadiens présentent de nouveaux visages à leurs partisans.

Devant le filet, George Hainsworth s’avère le digne successeur de Georges Vézina. Ses 14 jeux blancs représentent un sommet dans le circuit alors qu’il n’accorde que 67 buts en saison régulière. Il devient le premier récipiendaire du trophée Vézina, remis à la LNH par les Canadiens et décerné au gardien ayant conservé la meilleure moyenne du circuit.

La défensive est améliorée avec l’ajout du vétéran Herb Gardiner, âgé 35 ans, qui a surpasse toutes les attentes, devenant le premier joueur des Canadiens et le premier défenseur à remporter le trophée Hart au terme de la saison.

Howie Morenz continue de briller à l’autre bout de la patinoire, terminant troisième dans le circuit avec 25 buts et 32 points. La production offensive est assurée par plusieurs joueurs, notamment Pit Lépine, avec 16 buts, et Aurèle Joliat et le nouveau venu Art Gagné, avec 14 chacun. Le défenseur Sylvio Mantha, nommé capitaine de l’équipe à 24 ans, inscrit également plus de 10 buts.

Dans une année de hauts et de bas, les Canadiens alignent souvent trois ou quatre victoires consécutives pour ensuite subir trois ou quatre défaites de suite. Le Tricolore remporte tout de même 11 de ses 12 derniers matchs pour terminer au deuxième rang de la division canadienne.

Vers la fin de la saison, le contrat du vétéran Bill Boucher est prêté aux Bruins de Boston. Rappelé au printemps, il est transigé aux Americans de New York.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Le deuxième rang des Canadiens leur permet d’entreprendre leur parcours éliminatoire à domicile puisque leurs adversaires en première ronde sont les Maroons, troisièmes au classement, qui évoluent aussi au Forum.

Avec 28 buts inscrits de plus à leur fiche avant le début des séries éliminatoires, l’attaque équilibrée des Canadiens offre un grand avantage contre leurs rivaux montréalais dans cette série de deux matchs au total des buts. Ce sera toutefois loin d’être de la tarte pour le Tricolore.

Le gardien des Maroons, Clint Benedict, qui a connu presque autant de succès qu’Hainsworth en saison régulière en vertu d’une moyenne de buts alloués de 1,42, prend part part à tous les matchs de son équipe en saison régulière sauf un.

Chaque gardien accorde un but dans le premier match, considéré comme une rencontre « à l’étranger » pour les Canadiens, mettant la table pour le deuxième et ultime match. Toutefois, aucune des deux équipes ne s’inscrit au pointage après 60 minutes de jeu dans ce deuxième affrontement.

Après 12 minutes de prolongation, Howie Morenz envoit les Maroons en vacances par un but qui propulse les Canadiens en demi-finale contre les puissants Sénateurs d’Ottawa.

Les Sénateurs ont le meilleur sur Hainsworth, blanchissant les Canadiens 4 à 0 au Forum et remportant facilement la série par cinq buts à un après un match nul de 1 à 1 dans le deuxième match à Ottawa. En finale, les Sénateurs vainquent les Bruins de Boston, champions de la division américaine, 3-1 en finale de la coupe Stanley disputée au meilleur de cinq matchs.

Parcours en séries
Quart-de-finale - Maroons de Montréal
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
29 mars 1927 MTL 1 MAR 1  
31 mars 1927 MAR 0 MTL 1  
Les Canadiens remportent la série au total de buts 3-2
Demi-finale - Sénateurs d'Ottawa
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
2 avril 1927 OTT 4 MTL 0  
4 avril 1927 MTL 1 OTT 1  
Ottawa remporte la série au total de buts 5-1