NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
canadian
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Canadiens de Montréal 44 26 11 7 59 116 48
Maroons de Montréal 44 24 14 6 54 96 77
Sénateurs d'Ottawa 44 20 14 10 50 78 57
Maple Leafs de Toronto 44 18 18 8 44 89 88
Americans de New York 44 11 27 6 28 63 128
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
7 Howie Morenz 43 33 18 51
4 Aurèle Joliat 44 28 11 39
6 Art Gagné 44 20 10 30
2 Sylvio Mantha 43 4 11 15
5 Albert Leduc 42 8 5 13
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 George Hainsworth 44 26-11-7 13 1.05
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La saison 1927-1928 de la LNH appartient aux Canadiens du début à la fin. Un changement aux règlements apporté pour stimuler l’attaque permet maintenant les passes vers l’avant en zone défensive et en zone neutre. Personne n’en profitera autant que le Tricolore. Avec 116 buts, Montréal est dans une classe à part.

Howie Morenz, Aurèle Joliat et Art Gagné inscrivent chacun 20 buts ou plus, marquant ainsi une première pour trois joueurs du Tricolore au cours d’une même saison. Morenz est le meilleur pointeur du circuit, menant aussi la ligue au chapitre des buts et des passes. Il remporte le trophée Hart remis au joueur par excellence après avoir établi une nouvelle marque pour le plus grand nombre de points inscrits dans une saison.

Son compagnon de trio de longue date, Joliat, termine au deuxième rang de l’équipe et de la ligue, mais le petit attaquant semble avoir la mèche plus courte que jamais, accumulant 105 minutes de punition au cours de la campagne.

Appuyé à la ligne bleue par les poids lourds Sylvio Mantha et Albert Leduc ainsi que par le vétéran Herb Gardiner, le gardien George Hainsworth fait comprendre qu’il n’est pas un feu de paille, signant 13 jeux blancs et n’accordant que 48 buts en 44 matchs, réduisant sa moyenne de buts alloués à un microscopique 1,05, bon pour un deuxième trophée Vézina consécutif.

Les Canadiens sont invaincus du 30 novembre au 21 janvier, soit une série de 19 matchs pendant laquelle ils vainquent chacune des autres formations de la ligue au moins une fois, à l’exception des Pirates de Pittsburgh, qui s’en sortent avec un match nul de 2 à 2 dans un match présenté la veille de Noël.

Au terme du calendrier régulier, les Canadiens sont en tête de la division canadienne avec 59 points.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Profitant d’un laissez-passer en ronde initiale en vertu de leur premier rang au classement, les Canadiens voient leurs colocataires du Forum, les Maroons, vaincre les Sénateurs d’Ottawa 3 à 1 en deux matchs au total des buts, mettant ainsi la table pour une reprise de la série de la saison précédente entre les deux clubs de Montréal.

Malgré un rendez-vous qui opposait les deux meilleures attaques de la LNH, la série entre le Tricolore et les Maroons est marquée par du jeu défensif et l’étincelante performance des deux gardiens, qui ont le dessus sur la vitesse et l’instinct des marqueurs des deux clubs. Comme ce fut le cas l’année précédente, le premier match se solde par un verdict nul, cette fois par la marque de 2 à 2. Ni Morenz, ni Joliat n’inscrit son nom sur la feuille de pointage, tandis que les Maroons réussissent à faire taire le trio le plus productif de la LNH.

365 jours après le match décisif opposant les mêmes équipes, aucune des deux formations montréalaises ne peut ouvrir la marque après 60 minutes de jeu, forçant la tenue d’une prolongation pour déterminer un vainqueur.

Les Maroons mettent fin à la saison des Canadiens par un but à la huitième minute de la période de la période supplémentaire. Les Maroons pousseront ensuite la finale de la coupe Stanley à limite de cinq matchs avant de s’incliner face aux Rangers de New York.

Parcours en séries
Demi-finale - Maroons de Montréal
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
31 mars 1928 MTL 2 MAR 2  
3 avril 1928 MAR 0 MTL 0  
Maroons de Montréal remportent la série au total de buts 3-2