NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
canadian
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Canadiens de Montréal 44 22 7 15 59 71 43
Americans de New York 44 19 13 12 50 53 53
Maple Leafs de Toronto 44 21 18 5 47 85 69
Sénateurs d'Ottawa 44 14 17 13 41 54 67
Maroons de Montréal 44 15 20 9 39 67 65
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
7 Howie Morenz 42 17 10 27
4 Aurèle Joliat 44 12 5 17
2 Sylvio Mantha 44 9 4 13
5 Albert Leduc 43 9 2 11
6 Art Gagné 44 7 3 10
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 George Hainsworth 44 22-7-15 22 0.92
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La saison 1928-1929 représente une des campagnes les plus réussies de l’histoire des Canadiens. En tête du classement dès le début de la saison, l’équipe ne subit que sept revers pour remporter le titre de la division canadienne pour une deuxième année de suite, ajoutant quelques records qui tiennent encore aujourd’hui.

Balayé par une léthargie offensive qui ne voit que deux joueurs franchir le cap des 20 buts, Howie Morenz se classe au troisième rang du circuit avec 27 points, seul joueur du Tricolore parmi les meneurs dans les catégories des statistiques offensives.

Si l’attaque tombe en panne avec une production de 71 buts, contre 116 la saison précédente, bon pour le cinquième rang dans la LNH, la force du Tricolore provient de son excellent jeu en zone défensive. Sylvio Mantha et Albert Leduc, deux joueurs robustes qui distribuent les mises en échec solides, brillent par leur contribution de neuf buts chacun. À sa deuxième saison, Marty Burke fait aussi sa marque quand le jeu s’envenime et il remplace bien le premier duo quand celui-ci est au banc.

Peu importe comment on analyse les statistiques, George Hainsworth connaît une saison du tonnerre devant le filet avec seulement 43 buts alloués et 22 jeux blancs en 44 matchs, bon pour une moyenne de buts alloués de 0,92.

Les Canadiens termine leur saison avec une série de huit matchs sans défaite, n’accordant que trois buts et blanchissant leurs adversaires à cinq occasions.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

La LNH adopte une nouvelle structure pour les séries éliminatoires de 1929. Les champions de division s’affrontent dans une première demi-finale au meilleur de cinq matchs tandis que les équipes de deuxième et de troisième positions s’affrontent dans deux autres séries pour identifier l’autre finaliste de la coupe Stanley.

Les Bruins de Boston, champions de la division américaine, ont inscrit 17 buts de plus que les Canadiens en saison régulière et ont été presque aussi avares en défensive.

Cette série, disputée en parallèle des autres quarts de finale entre les Rangers et les Americans et Toronto et Détroit, voit Boston profiter de l’avantage de la glace pour les deux premiers matchs.

Hainsworth limite les Bruins à un seul but dans les deux matchs au Massachusetts, mais ses coéquipiers ne peuvent marquer à l’autre bout de la patinoire, si bien que Boston mène la série 2 à 0 en route vers le Forum.

Devant ses partisans, Aurèle Joliat marque un but et en prépare un autre, mais cela n’est pas suffisant puisque les Bruins en marquent trois pour balayer les honneurs de la série et ensuite vaincre les Rangers de New York pour remporter la coupe Stanley.

Parcours en séries
Demi-finale - Bruins de Boston
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
19 mars 1929 MTL 0 BOS 1  
21 mars 1929 MTL 0 BOS 1  
23 mars 1929 BOS 3 MTL 2  
Boston remporte la série trois-de-cinq 3-0