NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Entraîneur
Capitaine
 
canadian
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Maple Leafs de Toronto 48 30 14 4 64 157 111
Maroons de Montréal 48 24 19 5 53 123 92
Canadiens de Montréal 48 19 23 6 44 110 145
Americans de New York 48 12 27 9 33 100 142
Eagles de St-Louis 48 11 31 6 28 86 144
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
9 Alfred Lepine 48 12 19 31
75 Leroy Goldsworthy 33 20 9 29
4 Aurèle Joliat 48 17 12 29
8 Wildor Larochelle 48 9 19 28
8 Armand Mondou 46 9 15 24
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Wilf Cude 48 19-23-6 1 2.94
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

L’ouverture de la saison 1934-1935 marque le début d’une nouvelle ère chez les Canadiens. Le gérant Léo Dandurant procède à plusieurs transactions majeures, dont certaines avant le premier match, et modifie le noyau de l’équipe. Il effectue un total de 15 échanges au cours de la saison.

À couteaux tirés avec l’entraîneur Newsy Lalonde, l’ailier droit Johnny Gagnon prend le chemin de Boston le 2 octobre en retour d’un joueur de la même position, Joe Lamb.

Le lendemain, Dandurand secoue son équipe et soulage son joueur vedette Howie Morenz que les partisans huent depuis quelque temps, lui qui a ralenti surtout à cause de blessures. Il envoie Morenz à Chicago en compagnie de Lorne Chabot et Marty Burke en retour de Lionel Conacher, Roger Jenkins et Leroy Goldsworthy. Dandurand cède toutefois Conacher aux Maroons de Montréal deux jours plus tard contre deux autres joueurs.

L’échange suscite une commotion chez les partisans du Tricolore même si ceux-ci sont en partie liés au départ de Morenz. Avant son départ, on organise un dîner d’adieu à Morenz et Dandurand promet qu’aucun autre joueur ne portera le numéro 7 tant qu’il sera associé aux Canadiens.

Tous ces bouleversements affectent l’équipe qui perd ses quatre premières rencontres. Après 16 matchs, le Tricolore montre une fiche de 5 victoires, 8 défaites et 3 matchs nuls. L’atmosphère dans le vestiaire est à son plus bas et Dandurand s’immisce dans le travail de son entraîneur.

Épuisé, Newsy Lalonde remet sa démission le 29 décembre et Dandurand le remplace derrière le banc jusqu’à la fin de la saison.

Du 25 décembre au 6 janvier, les Canadiens subissent six défaites consécutives. Après avoir renoué avec la victoire lors des deux matchs suivants, ils en perdent deux de suite face aux Rangers de New York par la marque de 7 à 1 et 7 à 0. Le 5 mars, ils s’inclinent 10 à 3 face à Toronto.

L’équipe connaît un peu plus de succès en deuxième moitié de saison et termine au troisième rang de la division canadienne en obtenant une fiche de 19 victoires, 23 défaites et 6 matchs nuls.

Le 9 janvier, Johnny Gagnon revient à Montréal en échange d’un montant d’argent et la foule lui accorde une ovation à son retour au jeu au Forum.

Pit Lépine est le meilleur marqueur du Tricolore avec 31 points, deux de plus qu’Aurèle Joliat.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Pour une troisième fois en quatre ans, les Canadiens affrontent les Rangers de New York en séries éliminatoires. Malgré une fiche de 4 victoires et 2 défaites face aux Rangers en saison régulière, l’équipe subit une troisième élimination de suite face à leurs adversaires américains.

Les Canadiens s’inclinent par la marque de 2 à 1 et de 4 à 3 et voient ainsi leur saison prendre fin sur une note décevante.

Pit Lépine, le meilleur marqueur de l’équipe en saison régulière, est réduit au silence lors de ces deux matchs.

Parcours en séries
Demi-finale - Rangers de New York
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
24 mars 1935 MTL 1 NYR 2  
26 mars 1935 NYR 4 MTL 4  
NY Rangers remportent la série au total de buts 6-5