NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
canadian
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Maroons de Montréal 48 22 16 10 54 114 106
Maple Leafs de Toronto 48 23 19 6 52 126 106
Americans de New York 48 16 25 7 39 109 122
Canadiens de Montréal 48 11 26 11 33 82 123
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
75 Leroy Goldsworthy 47 15 11 26
10 Paul Haynes 48 5 19 24
4 Aurèle Joliat 48 15 8 23
55 John Mcgill 46 13 7 20
8 Armand Mondou 36 7 11 18
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Wilf Cude 47 11-26-10 6 2.49
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

À l’aube de la saison 1935-1936, la crise économique atteint son apogée et les tensions internationales s’amplifient. Les finances de l’équipe n’y échappent pas et les propriétaires Léo Dandurand et Joe Cattarinich peinent à éponger les déficits.

Pour remettre l’équipe sur les rails, Dandurand demande à la ligue de suspendre les activités pour un an, mais la réponse est négative, particulièrement en raison de l’attrait important que constituent les Canadiens dans les autres villes de la ligue.

Dandurand et son acolyte n’ont d’autres choix que de vendre l’équipe qui devient la propriété de la Canadian Arena Company, déjà propriétaire des Maroons de Montréal.

Le capitaine Sylvio Mantha remplace Dandurand derrière le banc, lui qui avait dû occuper cette fonction pour la deuxième portion de l’année précédente suite à la démission de Newsy Lalonde. Les nouveaux dirigeants effectuent de nombreuses transactions pour relancer l’équipe, mais sans grand succès.

Rare lueur d’espoir, l’équipe rapatrie le gardien Lorne Chabot, mais l’échange aux Maroons en retour de Bill Miller et d’un jeune joueur prometteur, Toe Blake.

Au mois de novembre, Mantha dispute son 500e match en carrière dans l’uniforme des Canadiens. Un mois plus tard, Aurèle Joliat devient le premier joueur du Tricolore à atteindre la marque des 400 points dans la ligue.

Les Canadiens terminent finalement la saison au dernier rang de la ligue avec une maigre fiche de 11 victoires, 26 revers et 11 verdicts nuls. Ils sont ainsi exclus des séries éliminatoires pour la première fois en dix ans.

L’équipe n’inscrit que 82 buts en 48 matchs et en accorde 123 à ses adversaires. C’est l’ailier droit Leroy Goldsworthy qui termine en tête des marqueurs avec 15 buts et 26 points.