NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
canadian
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Canadiens de Montréal 48 24 18 6 54 115 111
Maroons de Montréal 48 22 17 9 53 126 110
Maple Leafs de Toronto 48 22 21 5 49 119 115
Americans de New York 48 15 29 4 34 122 161
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
14 Johnny Gagnon 48 20 16 36
4 Aurèle Joliat 47 17 15 32
1 Albert Siebert 44 8 20 28
6 Georges Mantha 47 13 14 27
10 Paul Haynes 47 8 18 26
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Wilf Cude 44 22-17-5 5 2.18
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

C’est avec un sentiment de retour en arrière que se dessine la saison 1936-1937 alors Cecil Hart retrouve son poste derrière le banc après quatre saisons d’absence et quelques prédécesseurs.

Le 1er septembre, quelques semaines avant le début de la saison, les Canadiens rapatrient également leur ancien joueur vedette, Howie Morenz, après deux années d’escale à Chicago et New York et le fameux trio Joliat-Morenz-Gagnon est reformé. Même s’il ne domine plus la ligue comme autrefois, Morenz demeure un héros à Montréal.

Dix jours plus tard, Babe Siebert fait son arrivée avec les Canadiens dans un échange qui implique trois autres joueurs et reçoit aussitôt le titre de capitaine. Il n’en faut pas plus pour que l’espoir renaisse dans le cœur des partisans.

Après une excellente première moitié de saison où ils obtiennent une fiche de 13-9-2, les Canadiens connaissent une véritable descente aux enfers à compter du 28 janvier, date où Morenz se fracture la jambe gauche après que son patin soit resté coincé dans la bande et qu’un joueur adverse soit tombé sur lui.

Hospitalisé pendant plusieurs semaines avec la jambe gauche immobilisée en traction, Morenz voit son état s’aggraver. Le 8 mars, c’est la stupeur dans la population montréalaise suite à l’annonce du décès de Morenz, dont la cause ne sera jamais réellement précisée.

Le Tricolore expose sa dépouille au centre de la patinoire du Forum et plus de 200 000 personnes pleurent la mort de leur héros trois jours plus tard lors du passage du cortège funèbre.

Détenant une dizaine de points d’avance sur les Maroons au sommet de la division canadienne lorsque Morenz se blesse, les Canadiens connaissent alors un véritable passage à vide et ne gagnent que 6 de leurs 18 parties. Après le décès de Morenz, ils montrent une fiche de 1-5-2, mais terminent malgré tout un point devant les Maroons.

Gagnon est le meilleur marqueur de l’équipe avec 36 points, quatre de plus que Joliat. C’est toutefois leur nouveau coéquipier Siebert qui, avec une récolte 28 points, reçoit le titre de joueur le plus utile de la ligue et le trophée Hart qui l’accompagne.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Grâce à son titre de la division canadienne, le Tricolore se retrouve directement en demi-finale face aux Red Wings de Détroit contre qui il a maintenu une brillante fiche de 4 victoires, 1 défaite et 1 match nul en saison régulière.

Encore sous le choc du décès de Morenz, l’équipe perd sans résistance les deux premiers matchs, les Red Wings marquant 4 buts de plus à chaque fois. Acculés au pied du mur, les Montréalais relèvent toutefois la tête et égalisent les hostilités avec deux victoires de 3 à 1.

Lors du cinquième et ultime match, l’attaquant des Wings Hec Kilrea met fin aux espoirs des partisans montréalais en éliminant les Canadiens grâce à un but marqué avec un peu plus de dix minutes à jouer à la troisième période de prolongation.

Paul Haynes est le meilleur marqueur du club avec 5 points en 5 matchs. Siebert, Gagnon et Joliat le suivent avec 3 points chacun.

Parcours en séries
Demi-finale - Red Wings de Détroit
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
23 mars 1937 MTL 0 DET 4  
25 mars 1937 MTL 1 DET 5  
27 mars 1937 DET 1 MTL 3  
30 mars 1937 DET 1 MTL 3  
1er avril 1937 DET 2 MTL 1  
Detroit remporte la série trois-de-cinq 3-2