NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Red Wings de Détroit 14 11 1 2 24 0 0
Canadiens de Montréal 14 9 4 1 19 0 0
Rangers de New York 14 8 5 1 17 0 0
Bruins de Boston 14 5 6 3 13 0 0
Maple Leafs de Toronto 14 2 10 2 6 0 0
Blackhawks de Chicago 14 2 11 1 5 0 0
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
6 Toe Blake 48 23 36 59
16 Elmer Lach 45 18 40 58
10 Bud O'Connor 50 15 43 58
11 Joe Benoit 49 30 27 57
12 Gordie Drillon 49 28 22 50
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Paul Bibeault 50 19-19-12 1 3.81
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La saison 1942-1943 est marquante tant pour la LNH que pour les Canadiens de Montréal. D’une part, les Americans de Brooklyn quittent le circuit, laissant place à ce que l’on connaît sous le nom des six équipes originales de la LNH. D’autre part, cette saison annonce la fin de ce que les observateurs surnomment «les années noires» des Canadiens.

Sur la patinoire, les Canadiens continuent à progresser. L’entraîneur Dick Irvin réunit la première « Punch Line », composée de Toe Blake, Elmer Lach et Joe Benoit. L’impact se fait immédiatement ressentir. Blake amasse 59 points en 48 matchs, Lach 58 en 45 et Benoit 57 en 49.

Avec ses 30 buts, Joe Benoit devient le premier joueur des Canadiens à atteindre ce plateau depuis Howie Morenz en 1929-1930.À sa dernière saison dans la LNH, Gordie Drillon marque à 28 reprises, ce qui lui procure le deuxième rang à ce chapitre parmi ses coéquipiers.

La recrue Maurice Richard démontre son grand potentiel, mais il est brusquement stoppé lorsqu’il se fracture la jambe après seulement 16 parties en saison régulière. Il amasse tout de même onze points (cinq buts et six passes) dans ce court laps de temps. Richard demeure sur la touche pour le reste de la campagne et les séries de fin de saison.

Les Canadiens poursuivent leur progression et terminent au quatrième et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires en coiffant les Blackhawks de Chicago par un seul point au classement général.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Au premier tour éliminatoire, les Canadiens se mesurent aux Bruins de Boston, deuxièmes au classement général. Le nouveau format des séries quatre de sept adopté avant le début de la campagne annonce une lutte très serrée. En saison régulière, les Canadiens ont cumulé une fiche de quatre victoires contre cinq revers et un verdict nul face aux Bruins.

Tel que prévu, chaque partie est âprement disputée. Toutefois, les Bostoniens remportent les trois premiers matchs de la série, dont deux en prolongation.

Les Canadiens jouent avec l’énergie du désespoir lors du match numéro quatre et leurs efforts portent ses fruits. Ils signent une victoire convaincante de 4 à 0 à Montréal. Devant le filet, Paul Bibeault poursuit son bon travail et obtient le jeu blanc.

Les célébrations sont toutefois de courte durée puisqu’à leur retour à Boston pour le match numéro cinq, les Canadiens subissent l’élimination, à nouveau en surtemps au compte de 5 à 4.

Malgré l’élimination de l’équipe au premier tour, Buddy O’Connor (neuf points), Toe Blake (sept points), Gordie Drillon et Elmer Lach (six points), inscrivent plus d’un point par match.

Parcours en séries
Demi-finale - Bruins de Boston
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
21 mars 1943 MTL 4 BOS 5  
23 mars 1943 MTL 3 BOS 5  
25 mars 1943 BOS 3 MTL 2  
27 mars 1943 BOS 0 MTL 4  
30 mars 1943 MTL 4 BOS 5  
Boston remporte la série quatre-de-sept 4-1