NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Canadiens de Montréal 70 42 14 14 98 259 166
Maple Leafs de Toronto 70 37 22 11 85 232 180
Blackhawks de Chicago 70 31 26 13 75 217 186
Rangers de New York 70 26 32 12 64 195 207
Red Wings de Détroit 70 23 33 14 60 184 219
Bruins de Boston 70 15 47 8 38 177 306
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
6 Ralph Backstrom 66 27 38 65
14 Claude Provost 70 33 29 62
5 Bernard Geoffrion 62 23 36 59
21 Gilles Tremblay 70 32 22 54
8 Bill Hicke 70 20 31 51
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Jacques Plante 70 42-14-14 4 2.37
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La saison 1961-1962 s’amorce sans la présence du défenseur Doug Harvey, récipiendaire du trophée Norris à six reprises au cours des sept dernières saisons.

À couteaux tirés avec le directeur-gérant Frank Selke depuis qu’il a joué un rôle important dans la mise sur pied d’un syndicat des joueurs, Harvey prend la direction de New York en juin en retour du dur à cuire Lou Fontinato.

Possiblement inspirés par le retrait du chandail de son ancienne vedette Maurice Richard, fraîchement retraité, au début de la saison, les Canadiens démarrent la saison en lion en maintenant une fiche de sept victoires et un match nul à leurs huit premiers matchs.

La troupe de Toe Blake ne ralentit pas la cadence et connaît une autre excellente séquence du 18 novembre au 16 décembre avec 13 matchs consécutifs sans défaites. Elle remet ça en janvier avec une série de 12 matchs sans subir de revers.

Les Canadiens terminent la saison avec une fiche de 42 victoires, 14 défaites et 14 nulles pour remporter un cinquième titre de saison régulière de suite. Avec une récolte de 65 points, dont 27 buts, Ralph Backstrom est le meilleur marqueur de l’équipe qui compte six joueurs de 50 points et plus. Pour la 9e année de suite, le Tricolore possède la meilleure offensive de la ligue avec 259 buts, et ce, malgré des blessures sérieuses à plusieurs joueurs, dont Jean Béliveau qui ne prend part qu’à 43 matchs.

Jacques Plante est brillant devant la cage des Canadiens qui récupère le trophée Vézina perdu aux mains de Johnny Bower l’année précédente. C’est un sixième titre en sept ans pour Plante qui remporte également le trophée Hart remis au joueur par excellence du circuit grâce entre autres à sa moyenne de 2,37 buts accordés par match.

Avec 45 points, dont 21 buts, l’ailier droit Robert Rousseau met la main sur le trophée Calder remis à la recrue de l’année. À ses débuts à Montréal, Fontinato domine quant à lui le circuit avec 167 minutes de punitions.

Au cours de la saison, le vétéran défenseur Tom Johnson atteint le plateau des 800 parties disputées avec l’équipe, ce qui devient un nouveau record.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Les Canadiens débutent les séries en jouant de la même façon qu’en saison régulière et remportent les deux premiers matchs de leur demi-finale les opposant à Chicago, une équipe contre qui ils ont obtenu une fiche de 9 victoires, 2 défaites et 2 verdicts nuls en saison régulière.

Les choses se gâtent toutefois lors des deux matchs suivants sur la route alors que les Blackhawks égalisent la série grâce à des victoires de 4 à 1 et 5 à 3.

De retour au Forum, les Canadiens sont incapables de freiner l’élan de leurs adversaires et subissent une défaite de 4 à 3. Lors du 6e match, Chicago blanchit la meilleure offensive de la saison 2 à 0 et les Canadiens sont éliminés en baissant pavillon pour un 4e match consécutif.

Dickie Moore est le meilleur marqueur de l’équipe avec une récolte de 6 points en 6 matchs.

Parcours en séries
Demi-finale - Blackhawks de Chicago
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
27 mars 1962 CHI 1 MTL 2  
29 mars 1962 CHI 3 MTL 4  
1er avril 1962 MTL 1 CHI 4  
3 avril 1962 MTL 3 CHI 5  
5 avril 1962 CHI 4 MTL 3  
8 avril 1962 MTL 0 CHI 2  
Chicago remporte la série quatre-de-sept 4-2