NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Maple Leafs de Toronto 70 35 23 12 82 221 180
Blackhawks de Chicago 70 32 21 17 81 194 178
Canadiens de Montréal 70 28 19 23 79 225 183
Red Wings de Détroit 70 32 25 13 77 200 194
Rangers de New York 70 22 36 12 56 211 233
Bruins de Boston 70 14 39 17 45 198 281
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
16 Henri Richard 67 23 50 73
4 Jean Béliveau 69 18 49 67
12 Dickie Moore 67 24 26 50
14 Claude Provost 67 20 30 50
21 Gilles Tremblay 60 25 24 49
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Jacques Plante 56 22-14-19 5 2.49
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

Les Canadiens apprennent au cours de l’été 1962 qu’ils doivent dorénavant se priver des services de l’ailier Marcel Bonin suite à une importante intervention chirurgicale au dos qui met un terme à sa carrière.

Plusieurs joueurs mettent d’ailleurs fin à leur association avec les Canadiens au cours de la saison 1962-1963, et ce, pour différentes raisons.

En plus de Bonin, le Tricolore perd un autre de ses membres en raison d’une blessure au mois de mars. La terreur de la ligue, Lou Fontinato, perd l’équilibre et se retrouve tête première dans la bande en voulant éviter une mise en échec de Vic Hadfield. Sa vie bascule lorsqu’il apprend qu’il souffre d’une fracture du cou qui le force à subir une opération de sept heures et à accrocher ses patins.

L’ailier gauche Dickie Moore dispute quant à lui sa 12e et dernière campagne dans l’uniforme tricolore.

Pour une 10e saison consécutive, l’offensive des Canadiens connaît une saison du tonnerre et termine au premier rang de la ligue en inscrivant 225 buts. Un total de six joueurs passent le cap des buts 20, dont l’ailier gauche Gilles Tremblay qui touche le fond du filet à 25 reprises. C’est toutefois Henri Richard qui prend le premier rang des marqueurs de l’équipe avec 73 points, dont 23 buts.

La lutte au championnat est chaudement disputée et seulement cinq points séparent les quatre premières équipes au classement. Toronto met un terme aux cinq titres consécutifs des Canadiens qui terminent troisièmes à trois points des Maple Leafs et à un point de Chicago.

Le Tricolore connaît sa meilleure séquence du 16 décembre du 6 janvier en alignant 10 matchs sans défaites grâce à une fiche de 5 victoires et 5 matchs nuls. Les protégés de l’entraîneur Toe Blake établissent une nouvelle marque du circuit en livrant un total de 23 verdicts nuls.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

En demi-finale, les Canadiens se mesurent aux Maple Leafs de Toronto, équipe championne de la saison régulière contre qui ils ont obtenu une fiche négative de 3 victoires, 6 défaites et 5 verdicts nuls.

Le Tricolore se retrouve rapidement acculé au pied du mur en subissant la défaite lors des trois premiers affrontements par la marque de 3 à 1, 3 à 2 et 2 à 0.

Les Canadiens reviennent quelque peu dans la série lors du 4e match avec une victoire de 3 à 1. Leurs espoirs sont toutefois estompés lors de la partie suivante alors qu’ils s’inclinent sans équivoque au pointage de 5 à 0.

La meilleure offensive de la ligue est ainsi limitée à 6 maigres buts en 5 matchs éliminatoires et voit sa saison prendre fin en demi-finale pour une 3e année de suite.

Parcours en séries
Demi-finale - Maple Leafs de Toronto
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
26 mars 1963 MTL 1 TOR 3  
28 mars 1963 MTL 2 TOR 3  
20 mars 1963 TOR 2 MTL 0  
2 avril 1963 TOR 1 MTL 3  
4 avril 1963 MTL 0 TOR 5  
Toronto remporte la série quatre-de-sept 4-1