NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Canadiens de Montréal 70 41 21 8 90 239 173
Blackhawks de Chicago 70 37 25 8 82 240 187
Maple Leafs de Toronto 70 34 25 11 79 208 187
Red Wings de Détroit 70 31 27 12 74 221 194
Bruins de Boston 70 21 43 6 48 174 275
Rangers de New York 70 18 41 11 47 195 261
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
15 Bobby Rousseau 70 30 48 78
4 Jean Béliveau 67 29 48 77
16 Henri Richard 62 22 39 61
14 Claude Provost 70 19 36 55
21 Gilles Tremblay 70 27 21 48
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Lorne Worsley 51 29-14-6 2 2.36
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

Le Tricolore entame la saison 1965-1966 en tant que champion de la coupe Stanley et débute la défense de son titre de brillante façon avec trois victoires consécutives, dont la première sans équivoque par la marque de 8 à 1 face aux Red Wings de Détroit.

Le club connaît plusieurs séquences victorieuses et s’empare rapidement du premier rang au classement. Du 29 janvier au 2 mars, les Canadiens dominent la ligue et ne subissent que deux revers en 15 matchs, signant 10 victoires et 3 matchs nuls.

Jean Béliveau devient le premier joueur de l’histoire de l’équipe à totaliser 500 passes au mois de janvier. En mars, il joue sa 800e rencontre dans l’uniforme des Canadiens et franchit la barre des 900 points quelques jours plus tard.

Les protégés de l’entraîneur Toe Blake terminent le calendrier régulier en force avec cinq victoires consécutives. Ils terminent la saison avec une fiche de 41 victoires, 21 défaites et 8 nulles pour devancer Chicago par huit points au sommet du classement de la ligue.

Bobby Rousseau est le meilleur marqueur de l’équipe avec une récolte de 30 buts et 78 points, un de plus que Jean Béliveau.

Le défenseur Jacques Laperrière se mérite le premier et seul trophée Norris de sa carrière. Pour la première fois de son histoire, la Ligue nationale oblige les équipes à avoir deux gardiens en uniforme en tout temps, ce qui fait l’affaire des Canadiens qui misent sur un excellent duo formé de Lorne Worsley et Charlie Hodge. Les deux cerbères excellent et se partagent le trophée Vézina.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Après avoir maintenu une fiche négative de 5 victoires, 7 revers et 2 matchs nuls en saison régulière face à Toronto, les Canadiens retrouvent les Maple Leafs en première ronde des séries éliminatoires pour la troisième saison de suite.

Et pour une deuxième année consécutive, le Tricolore met fin à la saison des Leafs, cette fois en les liquidant en quatre parties.

En finale de la coupe Stanley, la troupe de Toe Blake se frotte aux Red Wings de Détroit.

Les Canadiens connaissent des difficultés en début de série et voient les Wings prendre rapidement les devants en subissant des défaites de 3 à 2 et 5 à 3 lors des deux premiers matchs tenus au Forum.

Après des victoires de 4 à 2 et 2 à 1 sur la patinoire des Red Wings, les Canadiens acculent ses adversaires au pied du mur avec un solide gain de 5 à 1 lors de la cinquième rencontre disputée à Montréal.

Incapable de trouver le fond du filet depuis le début de la finale, Henri Richard met fin aux hostilités lors de la prolongation du sixième match en glissant avec la rondelle jusqu’au fond du filet défendu par Roger Crozier après avoir perdu l’équilibre et ainsi procurer une victoire de 3 à 2 à son équipe. La coupe Stanley demeure à Montréal pour une deuxième année de suite.

Le défenseur Jean-Claude Tremblay termine au premier rang des marqueurs du club avec 11 points dont 9 passes. Jean Béliveau le suit avec 10 points et est le meilleur buteur avec 5 filets.
Parcours en séries
Demi-finale - Maple Leafs de Toronto
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
7 avril 1966 TOR 3 MTL 4  
9 avril 1966 TOR 0 MTL 2  
12 avril 1966 MTL 5 TOR 2  
14 avril 1966 MTL 4 TOR 1  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-0
Finale de la coupe Stanley - Red Wings de Détroit
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
24 avril 1966 DET 3 MTL 2  
26 avril 1966 DET 5 MTL 2  
28 avril 1966 MTL 4 DET 2  
1er mai 1966 MTL 2 DET 1  
3 mai 1966 DET 1 MTL 5  
5 mai 1966 MTL 3 DET 2  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-2