NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
N Matchs nuls - Nombre total de matchs de l'équipe qui se sont terminés par un pointage nul
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Blackhawks de Chicago 70 41 17 12 94 264 170
Canadiens de Montréal 70 32 25 13 77 202 188
Maple Leafs de Toronto 70 32 27 11 75 204 211
Rangers de New York 70 30 28 12 72 188 189
Red Wings de Détroit 70 27 39 4 58 212 241
Bruins de Boston 70 17 43 10 44 182 253
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
15 Bobby Rousseau 68 19 44 63
16 Henri Richard 65 21 34 55
22 John Ferguson 67 20 22 42
6 Ralph Backstrom 69 14 27 41
12 Yvan Cournoyer 69 25 15 40
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
1 Charlie Hodge 37 11-15-7 3 2.57
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

En cette année de l’Exposition universelle de Montréal, mieux connue sous le nom d’Expo 67, les Canadiens démarrent la saison en force et ne subissent qu’un seul revers à leurs six premières rencontres.

Le Tricolore encaisse toutefois cinq défaites consécutives par la suite et glisse jusqu’à la dernière position du classement de la ligue. Les blessures nuisent beaucoup au rendement de la troupe de Toe Blake qui se voit priver de piliers tels que Jean Béliveau, le gardien Lorne Worsley et trois défenseurs réguliers pour plusieurs parties.

Les Canadiens connaissent ensuite des hauts et des bas et se maintiennent en milieu de peloton. En novembre, le défenseur Jean-Claude Tremblay reçoit un coup de coude vicieux au visage de la part de Reggie Fleming des Rangers de New York et reste inconscient pendant de longues minutes sur la patinoire du Forum. Remis d’une sévère commotion cérébrale, il revient au jeu sept matchs plus tard avec un casque protecteur qu’il portera le reste de sa carrière, un geste qui fera réfléchir plusieurs autres joueurs de la ligue.

La blessure de Worlsey marque l’entrée en scène du gardien Rogatien Vachon, venu en renfort à Charlie Hodge qui connaît sa part de difficultés. Le jeune cerbère de 21 ans qui provient d’une filiale des Canadiens dans la Ligue junior du Québec connaît un bon début dans la LNH et cumule une fiche de 11-3-4 en 19 rencontres.

L’équipe prend du mieux en fin de saison et remporte 8 de ses 9 derniers matchs, dont ses 6 derniers, pour remonter en 2e position. Le Tricolore termine la saison avec une fiche de 32 victoires, 25 défaites et 13 verdicts nuls pour une récolte de 77 points, 17 de moins que Chicago qui prend le 1er rang.

Bobby Rousseau termine au 1er échelon des marqueurs de l’équipe grâce à une récolte de 63 points.

Le dur à cuire John Ferguson établit, quant à lui, une nouvelle marque d’équipe avec 177 minutes de pénalités et bat de 10 minutes l’ancien record de Lou Fontinato.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

En demi-finale, les Canadiens croisent le fer avec les Rangers de New York, une équipe qu’ils affrontent en séries éliminatoires pour la première fois en 10 saisons. Lors de la saison régulière, le club a compilé une fiche de 7 victoires, 5 défaites et 2 verdicts nuls face à ses rivaux américains.

Le Tricolore ne laisse aucune marge de manœuvre aux Rangers lors de la série et balaie les New York en quatre matchs consécutifs. John Ferguson enfonce le clou dans le cercueil des New-Yorkais en marquant en prolongation lors du 4e match pour procurer aux siens une victoire de 2 à 1.

En finale de la coupe Stanley, les Canadiens retrouvent leurs rivaux des Maple Leafs de Toronto.

Solide à sa première saison dans la ligue, le jeune Rogation Vachon est l’homme de confiance de Toe Blake devant le filet du Tricolore depuis le début des séries. Afin de mettre de la pression sur le gardien adverse, l’entraîneur des Leafs Punch Imlach déclare que « les Canadiens ne peuvent gagner cette série avec un gardien junior B ».

Henri Richard donne le ton à la série avec trois buts et une passe lors du premier affrontement, une convaincante victoire de 6 à 2. Toronto réplique rapidement avec un blanchissage de 3 à 0 au Forum et une victoire de 3 à 2 en prolongation devant ses partisans. Le Tricolore nivelle la série avec un autre gain par la marque de 6 à 2.

Les Canadiens subissent toutefois deux défaites par la suite et voient leurs espoirs de remporter une 3e coupe consécutive prendre fin.

Jean Béliveau termine au premier rang des marqueurs du club avec 11 points en 10 matchs, dont 6 buts.

Parcours en séries
Demi-finale - Rangers de New York
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
6 avril 1967 NYR 4 MTL 6  
8 avril 1967 NYR 1 MTL 3  
11 avril 1967 MTL 3 NYR 2  
13 avril 1967 MTL 2 NYR 1  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-0
Finale de la coupe Stanley - Maple Leafs de Toronto
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
20 avril 1967 TOR 2 MTL 6  
22 avril 1967 TOR 3 MTL 0  
25 avril 1967 MTL 2 TOR 3  
27 avril 1967 MTL 6 TOR 2  
29 avril 1967 TOR 4 MTL 1  
2 mai 1967 MTL 1 TOR 3  
Toronto remporte la série quatre-de-sept 4-2