NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
northeast
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par l'équipe en prolongation
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Canadiens de Montréal 82 47 25 10 104 262 222
Sénateurs d'Ottawa 82 43 31 8 94 261 247
Bruins de Boston 82 41 29 12 94 212 222
Sabres de Buffalo 82 39 31 12 90 255 242
Maple Leafs de Toronto 82 36 35 11 83 231 260
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
27 Alex Kovalev 82 35 49 84
14 Tomas Plekanec 81 29 40 69
32 Mark Streit 81 13 49 62
79 Andrei Markov 82 16 42 58
11 Saku Koivu 77 16 40 56
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
31 Carey Price 41 24-12-0-3 3 2.56
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

À l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le directeur général Bob Gainey se tourne vers l’un des défenseurs les plus fiables de la Ligue nationale, Roman Hamrlik, avec qui il s’entend pour une période quatre ans.

Il ajoute deux joueurs de soutien à l’alignement, soit Bryan Smolinski et Tom Kostopoulos. Il ramène également dans le giron de l’équipe Patrice Brisebois, en exil au Colorado depuis deux saisons.

Le gardien recrue Carey Price amorce la saison à Montréal et devient l’auxiliaire de Cristobal Huet.

Pour une deuxième saison de suite, le Tricolore amorce la saison du bon pied et ne subit que deux défaites en octobre. Alex Kovalev amorce notamment la saison sur les chapeaux de roue, atteignant le plateau des dix buts après seulement 19 matchs. Kovalev ne ralentira pas la cadence alors qu’il terminera la campagne avec 35 buts et 84 points, trouvant ainsi sa niche sur la deuxième équipe d’étoiles de la LNH à la fin du calendrier.

Après un mois de novembre mi-figue mi-raisin, le Tricolore reprend son rythme en décembre. Carey Price prend la relève de Cristobal Huet, blessé à la hanche, devant le filet montréalais. Il est secondé par Jaroslav Halak.

À la fin janvier, Andrei Markov est élu sur la formation partante de la Conférence de l’Est pour représenter l’équipe dans le cadre du Match des étoiles de la LNH, présenté à Atlanta. Le Tricolore occupe alors le deuxième rang dans l’Est.

Le 19 février, face aux Rangers de New York, l’équipe réalise un exploit sans précédent. Avec un déficit de 5 à 0 en fin de deuxième période, le Tricolore parvient à revenir de l’arrière grâce aux buts de Michael Ryder (2), Alex Kovalev (2) et Mark Streit. Le capitaine Saku Koivu complète la remontée historique en donnant la victoire à l’équipe en fusillade.

Une semaine plus tard, grâce à une victoire de 2 à 1 sur les Devils du New Jersey, le Tricolore s’empare du premier rang dans l’Est pour la première fois depuis 1993.

L’équipe réalise toutefois l’exploit sans Cristobal Huet, échangé aux Capitals quelques jours plus tôt.

Le 6 avril, suite à une défaite de Penguins de Pittsburgh, le Tricolore concrétise son premier championnat d’association depuis la saison 1988-1989.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Pour la première fois en presque dix ans et malgré l’absence de son capitaine Koivu, qui ratera les cinq premiers matchs, l’équipe est donnée favorite pour remporter la série. Il faut dire que le Tricolore a remporté ses onze dernières rencontres face aux Bruins de Boston en saison régulière.

Malgré une formation inexpérimentée qui inclut huit joueurs qui disputent leurs premières séries éliminatoires, l’équipe a le dessus lors des deux premières rencontres tandis que les Bruins vendent chèrement leur peau. Dominés lors des deux matchs à Boston, les joueurs de Guy Carbonneau tiennent le coup dans la quatrième rencontre et signe une victoire de 1 à 0.

Les Bruins, dirigés par l’ancien entraîneur du Tricolore Claude Julien, n’ont toutefois pas dit leur dernier mot. Ils remportent les deux rencontres suivantes pour pousser la série à sa limite. Le Tricolore ne laisse toutefois aucune chance aux Bruins dans le septième match et l’emporte 5 à 0. Les frères Andrei et Sergei Kostitsyn inscrivent trois des cinq buts de l’équipe.

Le Tricolore amorce la série face aux Flyers de Philadelphie avec une victoire de 4 à 3 en prolongation. C’est toutefois tout ce que la troupe de John Stevens donnera à Montréal.

Les Flyers remportent les quatre rencontres suivantes pour mettre fin à la meilleure saison du Tricolore depuis la conquête de la coupe Stanley en 1992-1993.

Tout comme lors du calendrier régulier, Alex Kovalev termine en tête des pointeurs avec une récolte de 11 points en 12 matchs.
Parcours en séries
Quart-de-finale de conférence - Bruins de Boston
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
10 avril 2008 BOS 1 MTL 4  
12 avril 2008 BOS 2 MTL 3  
13 avril 2008 MTL 1 BOS 2  
15 avril 2008 MTL 1 BOS 0  
17 avril 2008 BOS 5 MTL 1  
19 avril 2008 MTL 4 BOS 5  
21 avril 2008 BOS 0 MTL 5  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-3
Demi-finale de conférence - Flyers de Philadelphie
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
24 avril 2008 PHI 3 MTL 4  
26 avril 2008 PHI 4 MTL 2  
28 avril 2008 MTL 2 PHI 3  
30 avril 2008 MTL 2 PHI 4  
3 mai 2008 PHI 6 MTL 4  
Philadelphia remporte la série quatre-de-sept 4-1