NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par l'équipe en prolongation
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Sabres de Buffalo 82 45 27 10 100 235 207
Sénateurs d'Ottawa 82 44 32 6 94 225 238
Bruins de Boston 82 39 30 13 91 206 200
Canadiens de Montréal 82 39 33 10 88 217 223
Maple Leafs de Toronto 82 30 38 14 74 214 214
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
14 Tomas Plekanec 82 25 45 70
11 Scott Gomez 78 12 47 59
13 Mike Cammalleri 65 26 24 50
21 Brian Gionta 61 28 18 46
47 Marc-Andre Bergeron 60 13 21 34
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
41 Jaroslav Halak 45 26-13-0-5 5 2.40
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La saison 2009-2010 s’est déroulée sous le signe du changement, autant sur le plan des joueurs, du personnel d’entraîneurs, de la direction et même du propriétaire, le tout entouré d’une aura de célébrations entourant le Centenaire de la formation.

Tout d’abord, George N. Gillett, propriétaire des Canadiens depuis 2001, décide de mettre l’équipe en vente. Juste avant le début de la saison, une entente est conclue entre M. Gillett et un regroupement d’investisseurs piloté par Geoff Molson. C’est finalement le 1er décembre 2009, trois jours avant la fin des festivités entourant le Centenaire, que la transaction sera officialisée.

Le vent de changement balaie aussi la direction de l’équipe. Le 8 février 2010, après sept ans à la barre des Canadiens, le directeur général des Canadiens Bob Gainey, décide de quitter son poste. Pierre Gauthier, son adjoint depuis sept ans, est alors nommé le 16e directeur-gérant dans l’histoire du Club.

En ce qui concerne les modifications au cœur de l’équipe, les changements se sont amorcés à l’aube de l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Les partisans des Canadiens assistent alors à un énorme chamboulement. Après avoir fait l’acquisition de Scott Gomez des Rangers de New York en retour de Christopher Higgins le 30 juin, tout est prêt pour le grand coup. L’équipe conclut des ententes dès le 1er juillet avec Michael Cammalleri, Brian Gionta, Hal Gill et Jaroslav Spacek avant de s’entendre quelques jours plus tard avec Travis Moen et Paul Mara, confirmant ainsi que Saku Koivu, Alex Kovalev, Alex Tanguay, Patrice Brisebois, Mathieu Dandenault, Tom Kostopoulos, Robert Lang, Francis Bouillon et Mathieu Schneider, tous joueurs autonomes sans compensation, ne seront pas de retour avec l’équipe.
 
C’est avec un nouvel entraîneur-chef, Jacques Martin, flanqué de ses adjoints Perry Pearn et Kirk Muller, que le groupe hétérogène amorce la saison. Lors du premier match de la saison, le pilier de la défensive, Andrei Markov se lacère un tendon. Il reviendra au jeu quelques mois plus tard. Et il ne sera pas le seul à rater de longs moments. Brian Gionta, Ryan O’Byrne, Michael Cammalleri et Andrei Kostitsyn rateront également de bonnes portions de la saison, laissant l’occasion à quelques joueurs de Hamilton de faire leurs débuts avec les Canadiens, notamment P.K. Subban, Tom Pyatt et Mathieu Darche.

Le 4 décembre 2009, c’est le point culminant des célébrations entourant les 100 ans de la formation. Au menu des festivités, des anciens joueurs, des légendes, renouent avec le passé en sautant sur la patinoire pour un dernier tour de piste. Les chandails de deux légendes vivantes, Elmer Lach et Émile « Butch » Bouchard,  viennent s’ajouter aux 15 autres joueurs qui ont été honorés de la sorte. C’est dans cet air de nostalgie et d’estime que les joueurs de l’édition 2009-2010 ont pu côtoyer ceux du passé. Pour couronner le tout, Michael Cammalleri a marqué un tour du chapeau dans une victoire inspirée de 5 à 1 à l’occasion de ce match historique contre Boston.

Malgré les blessures et les nombreux rappels de Hamilton qui ont miné la troupe de Jacques Martin au cours de la saison, celle-ci réussit à tirer son épingle du jeu sur la glace. C’est grâce notamment à une performance de huit victoires, dont six d’affilée, en 14 rencontres au mois de mars que les Canadiens se fraient un chemin vers les séries éliminatoires, entrant dans la grande danse du printemps au huitième rang, à un seul point d’être hors des séries.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Personne ne donnait cher de la peau des Canadiens lorsqu’ils se sont amenés en première ronde des séries contre les Capitals de Washington, champions de la Conférence de l’Est. Après avoir remporté le premier match de la série en prolongation, le Tricolore s’effondre, cédant les trois matchs suivants à Alex Ovechkin et à sa bande. Alors que tous croyaient que le parcours des Montréalais s’arrêtait là, eux, n’étaient pas prêts à laisser tomber la serviette. Grâce à des performances extraordinaires de Jaroslav Halak devant le filet, les Canadiens forcent la présentation d’un septième match et ultime match à Washington. Dominic Moore inscrit alors le but gagnant dans un gain de 2 à 1, permettant au Tricolore d’effacer un déficit de 3 à 1 dans une série pour la deuxième fois de son histoire.

Les tombeurs des champions du trophée du Président doivent se mesurer à un autre adversaire de taille en demi-finale de conférence : les champions en titre de la coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh. Une fois encore la lutte est ardue. Les deux équipes s’échangent les politesses durant les six premières rencontres, donnant lieu une fois encore à un septième et ultime match. Tandis que Jaroslav Halak continue de jouer les héros dans les buts tandis que Michael Cammalleri inscrit le filet vainqueur, son septième but de la série, pour égaler une marque d’équipe. Pour la première fois depuis 1993, les Canadiens participent donc à la finale de conférence.

L’adversaire suivant se montre beaucoup plus robuste : les Flyers de Philadelphie. La défensive des Flyers, avec le gardien Michael Leighton en tête, réussit à menotter l’offensive du Tricolore, les blanchissant trois fois au cours des quatre premiers matchs de la série. Les Flyers mettront finalement fin à l’étonnant parcours des Canadiens, l’emportant en cinq rencontres. Malgré tout, Michael Cammalleri demeurera le meilleur marqueur des séries éliminatoires, avec 13 buts, devenant le premier joueur des Canadiens à réussir l'exploit depuis Jacques Lemaire en 1979.
Parcours en séries
Quart-de-finale de conférence - Capitals de Washington
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
15 avril 2010 MTL 3 WAS 2  
17 avril 2010 MTL 5 WAS 6  
19 avril 2010 WAS 5 MTL 1  
21 avril 2010 WAS 6 MTL 3  
23 avril 2010 MTL 2 WAS 1  
26 avril 2010 WAS 1 MTL 4  
28 avril 2010 MTL 2 WAS 1  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-3
Demi-finale de conférence - Penguins de Pittsburgh
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
30 avril 2010 MTL 3 PIT 6  
2 mai 2010 MTL 3 PIT 1  
4 mai 2010 PIT 2 MTL 0  
6 mai 2010 PIT 2 MTL 3  
8 mai 2010 MTL 1 PIT 2  
10 mai 2010 PIT 3 MTL 4  
12 mai 2010 MTL 5 PIT 2  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-3
Finale de conférence - Flyers de Philadelphie
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
16 mai 2010 MTL 0 PHI 6  
18 mai 2010 MTL 0 PHI 3  
20 mai 2010 PHI 1 MTL 5  
22 mai 2010 PHI 3 MTL 0  
24 mai 2010 MTL 2 PHI 4  
Philadelphia remporte la série quatre-de-sept 4-1