NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par l'équipe en prolongation
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Bruins de Boston 82 54 19 9 117 261 177
Lightning de Tampa Bay 82 46 27 9 101 240 215
Canadiens de Montréal 82 46 28 8 100 215 204
Red Wings de Détroit 82 39 28 15 93 222 230
Sénateurs d'Ottawa 82 37 31 14 88 236 265
Maple Leafs de Toronto 82 38 36 8 84 231 256
Panthers de la Floride 82 29 45 8 66 196 268
Sabres de Buffalo 82 21 51 10 52 157 248
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
67 Max Pacioretty 73 39 21 60
76 P.K. Subban 82 10 43 53
51 David Desharnais 79 16 36 52
14 Tomas Plekanec 81 20 23 43
79 Andrei Markov 81 7 36 43
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
31 Carey Price 59 34-20-0-5 6 2.32
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

Le directeur-gérant Marc Bergevin a donné le ton à la saison en ne pas perdant de temps pour piger dans le marché des joueurs autonomes sans compensation. Une journée avant l’ouverture officielle, le directeur général du Tricolore a fait signer un contrat de deux saisons au vétéran Daniel Brière, qui avait passé les six dernières campagnes à Philadelphie. Bergevin a embauché un autre joueur sur le marché, mettant la main sur l’imposant et robuste défenseur Douglas Murray au mois d’août.

Afin de protéger ses joueurs et d’intégrer encore plus de poids à son alignement, les Canadiens ont fait l’acquisition du dur à cuire George Parros des Panthers de la Floride en retour de Philippe Lefebvre et d’un choix au repêchage en 2015.

En plus de mettre la main sur quelques joueurs au cours de la saison morte, Bergevin a également ajouté un gros morceau à son personnel d’entraîneur. Il a procédé à l’embauche d’un de ses anciens collègues avec les Blackhawks de Chicago, Stéphane Waite. Celui-ci était responsable des succès de Corey Crawford et d’Antti Niemi avec les champions de la coupe Stanley. Il travaillera toute la saison en compagnie de Carey Price, de Peter Budaj et de Dustin Tokarski.

Après Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk au cours de la saison précédente, c’était au tour d’un autre espoir de faire tourner des têtes au camp d’entraînement. C’est ainsi que Michaël Bournival s’est rapidement fait dire par l’entraîneur-chef de se trouver un appartement à Montréal, puisqu’il y demeurera pour toute la durée de la saison 2013-2014.

En début de saison, c’est un trio formé d’Alex Galchenyuk, Brendan Gallagher et Lars Eller qui fait flèche de tout bois. Au cours des quatre premières rencontres du calendrier, le trio des jeunes obtiendra un total de 18 points, Eller trouvant notamment le fond du filet à quatre reprises au cours de cette séquence.

Si le trio des jeunes fait des ravages en début de saison, il en est tout autrement pour un autre attaquant, David Desharnais, qui connaît des difficultés au cours de la première portion du calendrier régulier. N’ayant obtenu qu’une seule mention d’aide à ses 18 premiers matchs, le joueur de centre marque probablement un de ses plus gros buts en carrière, alors que Michel Therrien décide de l’envoyer en tirs de barrage, le 15 novembre 2013, contre les BlueJackets de Columbus. Après avoir déjoué le gardien des Blue Jackets et avoir donné la victoire aux siens, le joueur de centre n’a jamais regardé derrière. Au cours des 61 matchs suivants, il récolte 51 points, alimentant Max Pacioretty, qui lui, terminera la saison avec une récolte de 60 points dont 39 buts.

Les performances offensives, couplées aux prouesses de Carey Price et de Peter Budaj devant le filet des Canadiens permettent notamment à l’équipe d’enregistrer une séquence de 9-0-1 à la fin novembre/début décembre.

Au début du mois de février, pour laisser plus de place aux défenseurs Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi, les Canadiens procèdent à une transaction qui envoie Raphael Diaz à Vancouver en retour de l’attaquant Dale Weise. L’ailier droit dispute 17 matchs en saison régulière, cumulant trois buts et une mention d’aide.

Le 7 février 2014 débutent les Jeux olympiques de Sotchi. Au total, sept joueurs des Canadiens y participent. Tomas Plekanec est capitaine de la République tchèque, alors que Max Pacioretty y représente les États-Unis. Les Russes Andrei Markov et Alexei Emelin y sont également, de même que Peter Budaj qui représente la Slovaquie. Finalement le défenseur P.K. Subban et le gardien Carey Price y sont avec la formation canadienne. Au final, le brio de Price devant le filet permettra au Canada de revenir au pays avec la médaille d’or. Il allouera trois buts en cinq rencontres, terminant le tournoi avec deux blanchissages de suite.

À la date limite des échanges, Bergevin procède à deux transactions qui amèneront le défenseur à caractère défensif Mike Weaver dans le giron des Canadiens, de même que l’étoile de la LNH, Thomas Vanek. Ce dernier intégrera parfaitement l’alignement, cumulant rapidement des statistiques intéressantes avec 15 points en 18 matchs. De son côté, Weaver jouera tout un rôle pour la défensive des Canadiens, terminant avec un différentiel de plus-9 en seulement 17 matchs, ce qui lui vaudra une prolongation de contrat d’un an, l’été venu.

Avec ces nouvelles acquisitions, les Canadiens terminent la saison comme ils l’ont commencé. Au cours des 15 derniers matchs, la troupe de Michel Therrien présente une fiche plus qu’enviable de 11-3-1, permettant à l’équipe de terminer avec une récolte de 100 points, une première depuis la saison 2007-2008, ce qui a d’ailleurs valu au pilote du Tricolore une prolongation de contrat de quatre saisons avec l’équipe. Les Canadiens ont terminé la saison au troisième rang de la section Atlantique, affrontant ainsi le Lightning en première ronde des séries.

LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Les séries débutent en force pour les Canadiens qui affrontent le Lightning en lever de rideau. Si le premier match a été un véritable festival offensif qui s’est terminé en prolongation avec neuf buts marqués au total par les deux équipes, il en a été différemment pour les trois rencontres suivantes, alors que Carey Price n’a accordé que six buts à l’adversaire.  Rene Bourque a d’ailleurs fortement contribué offensivement, marquant trois buts au cours de la série. Au final, les hommes en bleu-blanc-rouge auront le dessus sur le Lightning en quatre petits matchs.

L’adversaire suivant des Canadiens est beaucoup plus coriace. En effet, les Canadiens affrontent leurs rivaux de toujours, alors que les Bruins ont défait les Red Wings de Detroit pour accéder au second tour. Le premier match de la série donne le ton pour la suite des choses, alors que la double prolongation est nécessaire pour déterminer un gagnant. Ce sera finalement P.K. Subban qui scellera l’issue de la rencontre grâce à un boulet de canon décoché de la pointe. Tirant de l’arrière 3 à 2 dans la série après la cinquième rencontre, les Canadiens forcent la présentation d’un septième et ultime match grâce à un gain de 4 à 0 obtenu devant leurs partisans, au Centre Bell. Deux jours plus tard, le 14 mai, Carey Price repousse 29 des 30 tirs dirigés vers lui pour signer l’ultime victoire de la deuxième ronde. Les Canadiens passent donc en finale de l’Est pour une deuxième fois en cinq ans.

Au troisième tour, la troupe de Michel Therrien affronte celle d’Alain Vigneault, les Rangers de New York. Revirement de situation dramatique pour les Canadiens lors du premier match, alors que Chris Kreider entre violemment en contact avec Carey Price. Le gardien terminera la rencontre, mais ne sera pas de retour dans la série. L’état-major décide alors de confier le filet à un jeune gardien, Dustin Tokarski, qui avait disputé trois matchs avec les Canadiens plus tôt en saison régulière. Le gardien excelle en séries, présentant un pourcentage d’arrêts de 0,916 et une moyenne de buts alloués de 2,60. L’offensive des Canadiens peine toutefois à battre Henrik Lundqvist, n’enfilant que huit buts lors des quatre premiers affrontements. Puis c’est l’explosion, alors que les Canadiens marquant sept buts dans un gain de 7 à 4 dans le match numéro 5, présenté au Centre Bell. La célébration aura toutefois été de courte durée, puisque deux jours plus tard, le 29 mai, l’ancien des Canadiens, Dominic Moore marque le seul but de la rencontre, permettant aux Rangers d’accéder à la finale de la coupe Stanley.
Parcours en séries
Quart-de-finale de conférence - Lightning de Tampa Bay
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
16 avril 2014 MTL 5 TB 4  
18 avril 2014 MTL 4 TB 1  
20 avril 2014 TB 2 MTL 3  
22 avril 2014 TB 3 MTL 4  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-0
Demi-finale de conférence - Bruins de Boston
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
1er mai 2014 MTL 4 BOS 3  
3 mai 2014 MTL 3 BOS 5  
6 mai 2014 BOS 2 MTL 4  
8 mai 2014 BOS 1 MTL 0  
10 mai 2014 MTL 2 BOS 4  
12 mai 2014 BOS 0 MTL 4  
14 mai 2014 MTL 3 BOS 1  
Les Canadiens remportent la série quatre-de-sept 4-3
Finale de conférence - Rangers de New York
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
17 mai 2014 NYR 7 MTL 2  
19 mai 2014 NYR 3 MTL 1  
22 mai 2014 MTL 3 NYR 2  
25 mai 2014 MTL 2 NYR 3  
27 mai 2014 NYR 4 MTL 7  
29 mai 2014 MTL 0 NYR 1  
NY Rangers remportent la série quatre-de-sept 4-2