NHL Network
Ce contenu requiert l'installation d' Adobe Flash Player 10
season card
Entraîneur
Entraîneur
Capitaine
 
nhl
ÉQUIPE
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par l'èquipe
V Victoires - Nombre total de matchs remportés par l'équipe
D Défaites - Nombre total de défaites subies par l'équipe en temps réglementaire
DP Défaite en prolongation - Nombre total de défaites subies par l'équipe en prolongation
PTS Points - Nombre total de points récoltés par l'équipe en fonction des victoires, défaites, nulles, défaites en prolongation et en fusillade
BP Buts pour - Nombre total de buts inscrits par l'équipe
BC Buts contre - Nombre total de buts accordés par l'équipe
Canadiens de Montréal 82 47 26 9 103 226 200
Sénateurs d'Ottawa 82 44 28 10 98 212 214
Bruins de Boston 82 44 31 7 95 234 212
Maple Leafs de Toronto 82 40 27 15 95 251 242
Lightning de Tampa Bay 82 42 30 10 94 234 227
Panthers de la Floride 82 35 36 11 81 210 237
Red Wings de Détroit 82 33 36 13 79 207 244
Sabres de Buffalo 82 33 37 12 78 201 237
Meneurs de la saison voir les stats complètes
# PATINEURS
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
B Buts - Nombre total de buts inscrits par le joueur
A Aides - Nombre total d'aides récoltées par le joueur
PTS Points - Nombre total de points récoltés par le joueur (Buts + aides)
67 Max Pacioretty 81 35 32 67
47 Alexander Radulov 76 18 36 54
27 Alex Galchenyuk 61 17 27 44
41 Paul Byron 81 22 21 43
6 Shea Weber 78 17 25 42
# GARDIEN #1
MJ Matchs joués - Nombre total de matchs joués par le joueur
FICHE Fiche - Fiche du gardien (V-D-N)
BL Blanchissages - Nombre de matchs durant lesquels le gardien n'a accordé aucun but
MOY Moyenne de buts alloués - Moyenne des buts alloués par match par le gardien
31 Carey Price 62 37-20-0-5 3 2.23
Résultats de la saison
DATE ÉTRANGER DOMICILE

LA SAISON RÉGULIÈRE

La saison 2016-2017 marquait le début d’une nouvelle ère chez les Canadiens avec l’arrivée de l’imposant défenseur Shea Weber, acquis au cours de l’été en retour de P.K. Subban. Weber n’est pas le seul gros nom qui est arrivé à Montréal pendant la saison morte;  Andrew Shaw s’est joint au Tricolore par voie de transaction à la fin juin, quelques jours avant de signer un nouveau contrat de six ans, et Alexander Radulov a décidé d’effectuer son retour dans la LNH avec le Bleu-Blanc-Rouge en paraphant une entente d’une saison, le 1er juillet 2016. Cette nouvelle campagne marquait également le retour du gardien vedette Carey Price, qui n’avait pris part qu’à 12 matchs la saison précédente en raison d’une sérieuse blessure à un genou.


Après avoir remporté leurs quatre dernières rencontres préparatoires, les Canadiens ont amorcé la saison régulière en lion. À la suite d’une victoire à Buffalo et d’une défaite en tirs de barrage à Ottawa en ouverture de campagne, ils ont enregistré huit gains consécutifs, en plus de remporter 13 de leurs 15 premières parties, pour les placer au sommet du classement de la Ligue. Au cours de cette séquence, le Tricolore l’a emporté à ses 10 premières sorties au Centre Bell, devenant la troisième équipe de l’histoire du circuit à réaliser pareil exploit.


Par le fait même, Price est devenu le premier gardien de la LNH à remporter ses 10 premiers matchs de la saison. De plus, avec quatre buts inscrits en avantage numérique et 10 points récoltés en octobre, Weber a été nommé deuxième étoile du mois dans la Ligue.


La fructueuse séquence de l’équipe a pris fin à la mi-novembre à Chicago, lorsque les Blackhawks ont défait le Tricolore par la marque de 3 à 2, ce qui s’est avéré être le premier de quatre revers en cinq parties des Montréalais.


Les Canadiens ont quelque peu rebondi en décembre en présentant une fiche de 6-4-4, mais le véritable fait saillant du mois a été les performances de Max Pacioretty. Le capitaine a mené la charge lors d’une victoire de 10 à 1 des siens sur l’Avalanche le 10 décembre avec quatre buts et une aide, et a terminé le mois avec une récolte de 10 buts et 15 points. De son côté, Paul Byron a surpassé lors du dernier mois de l’année 2016 sa marque personnelle de 11 buts en une saison.


Malgré des signes encourageants, les Canadiens ont fait face à leur part d’adversité. Le 4 décembre à Los Angeles, Alex Galchenyuk est entré en collision avec Anze Kopitar et s’est blessé à un genou. Après une absence de 18 matchs, il est revenu le temps de trois rencontres avant d’être à nouveau contraint à l’inactivité au début du mois de février. David Desharnais est lui aussi tombé au combat en raison d’une blessure similaire le 6 décembre à St-Louis et n’est pas revenu au jeu avant la fin janvier.


Brendan Gallagher, qui avait raté des séquences de 17 et 12 matchs en 2015-2016 pour des doigts cassés et une blessure à l’aine respectivement, s’est retrouvé dans la trajectoire d’un tir frappé de Shea Weber au début janvier face aux Stars, se blessant à la même main que l’année précédente. Cette fois-ci, il a dû s’absenter pendant 18 rencontres.


Lors du Match des étoiles présenté à Los Angeles, les Canadiens comptaient sur trois représentants, alors que Price et Weber étaient accompagnés de l’entraîneur-chef Michel Therrien. Avec un dossier de 22-10-5, un taux d’efficacité de 0,921 et une moyenne de buts alloués de 2,35 à la pause, Price a été choisi comme capitaine de la formation de la section Atlantique. 


Mais avec trois éléments importants blessés à l’attaque – Galchenyuk, Gallagher et Desharnais – le Tricolore n’a remporté que neuf de ses 21 premières parties en 2017. C’est pour cette raison que le 14 février, le directeur général Marc Bergevin a effectué un changement derrière le banc en remplaçant Therrien par Claude Julien.


Le troisième match du second séjour de Julien à Montréal, une défaite de 3 à 0 face aux Islanders, était le 1000 de sa carrière dans la LNH. Sa troupe s’est rachetée par la suite en enregistrant six victoires consécutives, en plus de remporter sept des 10 premières rencontres avec leur nouvel entraîneur.


À l’occasion d’un match disputé au New Jersey à la fin février, Pacioretty a trouvé le fond du filet deux fois pour lui permettre d’atteindre le plateau des 30 buts. Il s’agissait de la quatrième année consécutive et de la cinquième fois depuis ses débuts dans la LNH que le capitaine réalisait cette marque.


Bergevin a été très actif à l’approche de la date limite des transactions. Le 27 février, il a envoyé le défenseur Greg Pateryn à Dallas en retour de Jordie Benn, avant d’échanger Desharnais aux Oilers d’Edmonton contre le défenseur Brandon Davidson le lendemain. Le jour même de la date limite, le directeur général a échangé Sven Andrighetto pour obtenir Andreas Martinsen (Colorado) et a fait l’acquisition de Dwight King (Los Angeles) et de Steve Ott (Détroit) en retour de choix au repêchage.


Dans la dernière portion du calendrier, les Canadiens ont remporté neuf de leurs 15 ultimes parties en saison régulière, leur permettant de terminer au sommet de la section Atlantique avec 103 points. Le 28 mars, Andrei Markov a écrit une page d’histoire lorsqu’il a rejoint Guy Lapointe au deuxième rang des pointeurs chez les défenseurs des Canadiens avec 572 points. Deux jours plus tard, Tomas Plekanec a dépassé Serge Savard au 10e rang de l’histoire de l’équipe lorsqu’il a pris part au 918e match de sa carrière à Montréal.


À la suite de leur deuxième championnat de l’Atlantique en trois ans, la table était mise pour un duel entre deux des équipes originales au premier tour des séries, alors que les Canadiens ont fait face aux Rangers de New York. Il s’agissait du 16e rendez-vous entre les deux clubs au printemps.


Le Tricolore et les Blueshirts ont partagé les honneurs des deux premiers matchs à Montréal. Lors du deuxième affrontement, Tomas Plekanec a créé l’égalité avec 18 secondes à écouler en temps réglementaire et Radulov a semé l’hystérie au Centre Bell en marquant avec 1 min 26 s à faire à la première période de prolongation. Les Canadiens ont poursuivi sur leur lancée en remportant le match no 3 à New York, mais ils se sont butés à un Henrik Lundqvist en pleine forme au cours des rencontres suivantes, s’inclinant éventuellement en six parties.


Malgré l’élimination hâtive, la saison 2016-2017 a présenté son lot de points positifs. En plus des marques réalisées par Pacioretty, Markov et Plekanec, la recrue Artturi Lehkonen a été une révélation alors que le Finlandais a inscrit 18 buts et 28 points, sans oublier les 22 buts marqués par Byron. Avec 18 buts et 36 aides en 76 parties, Radulov a réussi son retour dans la LNH, tandis que les 17 buts de Weber ont représenté le deuxième plus haut total chez les défenseurs du circuit.


Price a terminé la campagne avec une fiche de 37-20-5, une moyenne de buts alloués de 2,23 et un taux d’efficacité de 0,923, lui permettant d’obtenir sa deuxième nomination au trophée Vézina. Il a également mis la main sur la coupe Molson à titre de joueur de l’année chez les Canadiens. Phillip Danault a quant à lui été choisi comme lauréat du trophée Jacques-Beauchamp-Molson après avoir réussi de nouveaux sommets personnels au chapitre des buts (13), des aides (27), des points (40), du différentiel (plus-5) et des matchs disputés (80), à sa première saison complète à Montréal.


En plus de Lehkonen, deux autres jeunes ont eu leur baptême avec les Canadiens : les Russes Mikhail Sergachev et Nikita Scherbak. Ce dernier a marqué un but à son tout premier match.


Le 15 juin, Bergevin a conclu une transaction majeure lorsqu’il a fait l’acquisition de l’attaquant Jonathan Drouin et d’un choix conditionnel de sixième tour du Lightning de Tampa Bay en retour de Sergachev. Quelques heures après la transaction, Drouin a signé un contrat de six saisons avec les Canadiens.


Avec l’arrivée des Golden Knights de Vegas dans la Ligue en 2017-2018, la LNH a organisé son premier repêchage d’expansion depuis 2000, soit lors de l’arrivée du Wild du Minnesota et des Blue Jackets de Columbus. Quelques jours avant l’événement, le Tricolore a échangé le défenseur Nathan Beaulieu aux Sabres de Buffalo en retour d’un choix de troisième tour en 2017. Les Golden Knights ont finalement jeté leur dévolu sur l’arrière Alexei Emelin, avant de l’envoyer à Nashville quelques jours plus tard. Au lendemain du repêchage d’expansion, la formation du Nevada a échangé David Schlemko à Montréal en retour d’un choix de cinquième tour en 2019.


Lors du repêchage amateur, le Tricolore a pris la parole au 25e rang au premier tour et a sélectionné le joueur de centre Ryan Poehling de l’Université St. Cloud State dans la NCAA. Il a par la suite repêché le défenseur Josh Brook (56e), le centre Joni Ikonen (58e), les défenseurs Scott Walford (68e), Cale Fleury (87e) et Jarret Tyszka (149e), avant de compléter sa cuvée 2017 avec le gardien Cayden Primeau (199e).


Les Canadiens ont été occupés lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, s’assurant notamment de garder Carey Price à Montréal jusqu’à la fin de la saison 2025-2026. Galchenyuk a pour sa part conclu une entente de trois ans avec le club. Le Tricolore a également fait signer un contrat de cinq ans au défenseur Karl Alzner, ainsi qu’un d’une saison à l’attaquant Ales Hemsky et au défenseur Joe Morrow, dans les premiers jours de juillet. Bergevin a également rapatrié à Montréal le défenseur Mark Streit plus tard au cours de l’été.


Toutefois, deux joueurs importants ont quitté l’organisation durant la saison morte. Le premier a été Radulov, qui a décidé de poursuivre sa carrière à Dallas avec les Stars, et le second a été Markov, qui a choisi de quitter Montréal après 16 saisons pour aller jouer en Russie.

Parcours en séries
Quart-de-finale de conférence - Rangers de New York
Date ÉTRANGER   DOMICILE  
12 avril 2017 NYR 2 MTL 0  
14 avril 2017 NYR 3 MTL 4  
16 avril 2017 MTL 3 NYR 1  
18 avril 2017 MTL 1 NYR 2  
20 avril 2017 NYR 3 MTL 2  
22 avril 2017 MTL 1 NYR 3  
NY Rangers remportent la série quatre-de-sept 4-2